Desharnais: «Parmi nous, personne n'est surpris»

David Desharnais a marqué son troisième but de... (Photo: Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

David Desharnais a marqué son troisième but de la saison en première période.

Photo: Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partager

Le Canadien a gagné six de ses huit matchs cette saison, et on devine que dans le monde merveilleux du hockey, bien peu de gens auraient pu prévoir un tel départ.

Mais dans le vestiaire du Canadien, cette belle fiche n'étonne personne.

«Parmi nous, personne n'est surpris, a expliqué l'attaquant David Desharnais, qui a marqué son troisième but de la saison dimanche après-midi. On a confiance en notre équipe, c'est sûr.»

Avec ce départ canon, le Canadien se retrouve à seulement un point de la première place dans l'Association de l'Est, et ça aussi, peu de gens auraient pu le prédire il n'y a pas si longtemps.

«J'imagine que plusieurs personnes n'en reviennent pas, mais pas nous, a dit l'attaquant Rene Bourque. Quand on joue en équipe, on obtient les résultats qu'on veut.»

Le capitaine Brian Gionta, lui, estime que la saison de misère d'il y a un an fut avant tout une erreur de parcours.

«Une malchance, a-t-il résumé. Avec la qualité des joueurs qu'on a dans ce vestiaire, je ne suis pas surpris de notre début de saison. Avant même le début de la saison, on savait très bien ce qu'on était capables d'accomplir. Pour nous, c'est avant tout une question d'exécution, de réussir les jeux.»

L'entraîneur Michel Therrien parle souvent de faire du Centre Bell un endroit intimidant pour les visiteurs, et son club semble saisir le message, avec une seule défaite devant ses partisans cette saison. Pour Therrien, ça tombe assez bien, puisque sa formation se prépare à disputer six des 10 prochains matchs à domicile.

Avec un calendrier qui deviendra moins favorable par la suite, avec plus de parties qui devront avoir lieu sur les patinoires des autres, le Canadien doit tenter de récolter un maximum de points à la maison en ce début de saison pour espérer une place à la grande danse du printemps.

«Peu importe notre fiche, ce que j'aime, c'est notre éthique de travail, a fait savoir le coach montréalais. L'ambiance est très bonne ici au Centre Bell, et ça commence à devenir  un endroit difficile pour les adversaires.»

Enfin, ajoutons que le match de dimanche ne sera probablement pas inclus dans de futures collections DVD de la Ligue nationale, mais les partisans des Sénateurs s'en souviendront pour ce but refusé à leur club, en début de troisième période.

Le gardien Carey Price, celui qui a «subi» l'interférence des Sénateurs sur le jeu, a souri après le match quand on lui a demandé si ce but était bon.

«Je ne vais pas commenter les décisions des arbitres», a-t-il répondu.

Après tout, comme ils le disent si souvent, ce qui compte, c'est la victoire.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer