Yannick Weber prend son mal en patience

Même s'il n'a toujours pas disputé un match... (Photo: Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Même s'il n'a toujours pas disputé un match cette saison, Yannick Weber affirme qu'il ne demandera pas au Canadien de l'échanger.

Photo: Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Partager

Yannick Weber l'avoue sans hésiter: non, il n'aime pas avoir à se contenter d'un rôle de spectateur soir après soir. Mais il insiste aussi pour dire qu'il ne demandera pas au Canadien de l'échanger.

Weber, 24 ans, n'a toujours pas disputé un seul match pour le Canadien cette saison, lui qui avait pris part à 60 rencontres la saison dernière. Son rôle de réserviste a évidemment mené à des rumeurs d'échange.

«Je n'ai pas demandé à mon agent de me sortir d'ici, a tenu à dire le joueur suisse après l'entraînement de vendredi à Brossard. Je n'ai jamais parlé d'un échange à quiconque. C'est encore vous (les médias) qui voulez partir des histoires et des rumeurs. Il n'y a rien à clarifier parce que je n'ai pas demandé au Canadien de m'échanger.»

Du même souffle, Weber reconnaît qu'il n'est pas particulièrement heureux de la situation, lui qui écoule sa dernière année de contrat, et qui pourrait devenir joueur autonome avec restriction au terme de la saison.

«C'est sûr que tout le monde préfère jouer. C'est normal. Alors non, je ne suis pas heureux de me retrouver dans cette position. Mais je vais être patient et je vais attendre mon tour, et je serai prêt quand on fera appel à moi.»

Weber a discuté de tout ça avec l'entraîneur adjoint Jean-Jacques Daigneault.

«Il comprend la position dans laquelle je me trouve...je me sens bien aux entraînements, et je sais que je dois être au meilleur de ma forme, être prêt à tout. Je suis encore jeune. Je sais que je peux encore améliorer tout les aspects de mon jeu. En attendant, ce n'est pas facile que d'avoir à rester en retrait et regarder les matchs au lieu d'y participer.»

Avec le Canadien qui vient d'en gagner deux de suite, avec l'entraîneur Michel Therrien qui n'aime pas toucher à une formule gagnante, on ne sait trop quand Yannick Weber sera de retour sur la glace.

Ni à quelle position il pourrait être employé si jamais Therrien lui fait signe.

«C'était dur la saison passée, quand je devais jouer en attaque et ensuite en défense, a-t-il admis. Parfois, je devais jouer aux deux positions pendant un même match... Ce n'est pas la chose la plus facile à faire. Je veux être un défenseur avant tout, et c'est aussi ce que veut la direction du club. Mais je crois que c'était différent la saison passée; nous avions plusieurs défenseurs sous contrat et plusieurs blessés en attaque. Jouer comme attaquant, c'était pour moi une façon de rester au sein de l'alignement.»

En attendant de recevoir un signal de son entraîneur, Weber garde espoir. «C'est une longue saison. Plusieurs choses peuvent arriver, il peut y avoir des blessés, des échanges. Je tente seulement de rester prêt.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer