• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Therrien: «Diaz mérite amplement ce qui lui arrive» 

Therrien: «Diaz mérite amplement ce qui lui arrive»

Raphael Diaz semble animé d'une confiance renouvelée depuis... (Bernard Brault)

Agrandir

Raphael Diaz semble animé d'une confiance renouvelée depuis son retour de Suisse.

Bernard Brault

Partager

(Washington) L'attaque à cinq du Tricolore est transformée depuis que Raphael Diaz a pris la place de Tomas Kaberle aux côtés d'Andrei Markov. L'avantage numérique a marqué quatre buts lors des deux derniers matchs.

«Markov et Diaz nous permettent de nous installer en zone offensive, ils ont calmes en possession du disque et attendent toujours de pouvoir faire le bon jeu», a expliqué Brian Gionta.

«Ils jouent excessivement bien en ce moment.»

Si Diaz a encore une fois aidé le Tricolore à la pointe, sa meilleure présence est survenue sur le but de Gionta.

Le Suisse a d'abord bloqué un lancer d'Alex Ovechkin, a stoppé un autre joueur des Capitals quelques instants plus tard puis, en récupérant la rondelle, a passé à Rene Bourque en sortie de zone. Ce dernier a ensuite repéré Gionta qui était seul devant le filet.

Il n'y a pas à dire, Diaz semble animé d'une confiance renouvelée depuis son retour de Suisse. Celle-ci fait boule de neige d'un match à l'autre.

«Diaz mérite amplement les bonnes choses qui lui arrivent en ce moment parce qu'il a de l'ardeur au travail, a commenté Michel Therrein. Il a appris beaucoup l'an dernier et de jouer sur l'avantage numérique aux côtés de Markov semble lui donne le surplus de confiance dont il a besoin.»

Mais Therrien a distribué d'autres fleurs puisqu'il s'agissait après tout d'un bel effort collectif. Il est entre autres bien heureux de voir que son gardien était fin prêt pour le début de cette saison.

«Carey a été phénoménal depuis le premier jour, a-t-il dit. Il s'est rapporté au camp en grande forme, il nous donne une chance de gagner tous les soirs et il joue de brillante façon.»

Galchenyuk et Gallagher protégés

Michel Therrien a attendu que son équipe prenne les devants avant d'utiliser Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher, jeudi. Les confrontations trio contre trio n'étaient pas à l'avantage du Canadien et les Capitals, qui avaient le dernier changement, n'attendaient que l'occasion d'employer l'unité d'Alex Ovechkin contre celle de Galchenyuk.

«Je voulais m'assurer qu'ils se sentent à l'aise et je ne voulais pas qu'ils se retrouvent dans une mauvaise situation face à Ovechkin», a convenu Therrien.

«Une fois qu'ils ont su ce que c'était que cet aréna et à quelle équipe on avait affaire, ils ont été en mesure de jouer plus.»

Une utilisation rehaussée des deux recrues en troisième période a permis à Therrien de respecter l'objectif qu'il s'était fixé de garder tous ses attaquants plus ou moins sous la barre des 18 minutes de jeu.

Mais honnêtement, rien n'a été trop compliqué pour le Tricolore dans le dernier tiers car les Capitals ont tout bonnement capitulé après le quatrième but du CH. «Gênant est presque le bon terme, mais pathétique convient encore davantage», a lâché l'attaquant Troy Brouwer.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer