Les profits doublent dans la LNH

Le Canadien a gardé son troisième rang au... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Le Canadien a gardé son troisième rang au classement de Forbes des équipes les plus riches de la LNH. L'équipe montréalaise vaudrait 575 millions.

Photo: André Pichette, La Presse

Partager

Lock-out ou pas, la LNH aurait doublé ses profits de 127 à 250 millions $ US la saison dernière selon le magazine américain Forbes, qui a publié mercredi son étude annuelle sur les finances des équipes du circuit Bettman.

Malgré sa saison de misère l'an dernier, le Canadien a gardé son troisième rang au classement de Forbes des équipes les plus riches du circuit Bettman. L'équipe montréalaise vaudrait 575 millions selon Forbes (ironiquement, c'est le prix payé par le consortium mené par la famille Molson pour acheter le Canadien, le Centre Bell et evenko en 2009).

Il s'agit d'une hausse de valeur de 29% sur un an. En 2011-2012, le Tricolore aurait généré des profits de 51,6 millions (+8%) sur des revenus de 169 millions (0%), même si l'équipe n'a pas participé aux séries éliminatoires contrairement à l'année précédente.

Selon Forbes, les profits cumulés des 30 équipes du circuit Bettman auraient augmenté de 127 à 250 millions la saison dernière. Mais attention à ceux qui croient que tout va bien aux quatre coins de la ligue: à elles seules, les trois équipes les plus riches (les Maple Leafs de Toronto, les Rangers de New York et le Canadien) ont généré des profits de 208 millions, soit 83% des profits de toute la ligue.

«La LNH est une ligue divisée au plan financier entre quelques équipes riches et beaucoup d'équipes qui perdent de l'argent chaque saison», dit le journaliste Michael Ozanian, directeur de l'étude de Forbes.

Les Blues, la valeur la plus faible

Sur 30 équipes, le nombre d'équipes déficitaires serait passé de 18 à 13 la saison dernière. Durant la première saison après le lock-out de 2004-2005, seulement huit équipes auraient perdu de l'argent.

Au sommet de la pyramide financière de la LNH, les Maple Leafs de Toronto sont devenus la première équipe milliardaire de l'histoire du hockey.

À l'autre extrémité du classement, les Blues de St. Louis (valeur de 130 millions) ont ravi aux Coyotes de Phoenix (134 millions) le titre peu enviable de l'équipe la moins riche du circuit.

Une équipe de la LNH vaut en moyenne 282 millions, une hausse de 18% depuis un an. Tous les chiffres de Forbes sont en dollars américains.

Le Canadien et la LNH ne reconnaissent pas la validité des chiffres de Forbes, qui n'a pas accès à leurs états financiers mais qui se fonde notamment sur les informations des banques.

Un exemple montrant le sérieux de l'étude de Forbes: les Sabres de Buffalo valaient 169 millions selon Forbes il y a deux ans quand ils ont été vendus pour 165 millions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer