Larry Robinson écouterait volontiers le Canadien

Larry Robinson est sous contrat avec les Devils... (Photo: François Roy, La Presse)

Agrandir

Larry Robinson est sous contrat avec les Devils du New Jersey jusqu'au 1er juillet, et le Canadien ne peut le courtiser tant que la formation est encore active lors des présentes séries.

Photo: François Roy, La Presse

Richard Labbé
La Presse

Larry Robinson est à l'emploi des Devils du New Jersey depuis plusieurs années déjà, mais selon son agent, il est ouvert à un éventuel retour au sein de l'organisation du Canadien.

Don Cape, représentant de l'ancien défenseur du CH, estime que Robinson serait prêt à écouter une offre de la formation montréalaise... si jamais l'équipe souhaite lui proposer un poste d'adjoint en vue de la prochaine saison.

«S'il y a de l'intérêt de la part du Canadien, on va certainement écouter, a expliqué l'agent lors d'un entretien téléphonique avec La Presse. Nous avons déjà offert nos services au Canadien par le passé, et ils ont dit non à chaque fois. Je crois que Larry serait très intéressé. Autant il fait partie de l'organisation des Devils depuis très longtemps, autant il n'a pas oublié ses années comme joueur à Montréal.»

Robinson est toutefois sous contrat au New Jersey jusqu'au 1er juillet, et le Canadien ne peut le courtiser tant que la formation est encore active lors des présentes séries. Les Devils, après avoir éliminé les Flyers de Philadelphie mardi soir, se préparent à prendre part à la finale de l'Association de l'Est.

Robinson, présentement adjoint de l'entraîneur des Devils, Peter DeBoer, est employé par la formation du New Jersey depuis 14 ans, et le Canadien aurait à obtenir la permission des Devils pour discuter avec lui avant la fin de son contrat, le 1er juillet. Selon la politique interne du club, Robinson ne peut discuter avec les médias.

Joint au téléphone par La Presse, Lou Lamoriello, directeur général des Devils, n'a pas voulu dire s'il laisserait ou non le Canadien discuter affaires avec Robinson avant le 1er juillet.

«C'est la première fois que j'entends parler de cette histoire-là, concernant Larry, a expliqué Lamoriello. Il est encore sous contrat avec nous, et je ne vais pas me lancer dans de telles spéculations présentement. Ce n'est pas notre manière de faire les choses.»

Le CH lui a dit non à chaque fois

Selon Don Cape, Larry Robinson a déjà offert ses services au Canadien par le passé. L'agent affirme que son client s'est proposé à titre d'adjoint à trois reprises à la direction montréalaise, qui lui a dit non chaque fois.

Le dernier refus est survenu l'été dernier, quand Pierre Gauthier, alors directeur général du Canadien, avait fait savoir à Robinson et à son agent que le Canadien n'avait pas besoin de lui au sein de son personnel d'entraîneurs.

«Il y a un an, la direction de l'équipe nous a dit qu'il y avait déjà en place un excellent groupe d'entraîneurs. J'imagine que la direction savait alors des choses que nous ne savions pas», a ajouté Cape avec une pointe d'ironie dans la voix.

L'agent de Robinson a aussi précisé que son client connaît très bien Marc Bergevin, nouveau directeur général du Canadien.

«Il y a un lien entre les deux, a-t-il ajouté. À chaque fois que Larry allait à Chicago au cours des dernières années, il s'assurait de pouvoir rencontrer Marc afin de parler avec lui. Ils se connaissent depuis longtemps.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer