Les Rangers vainquent les Sénateurs 4-2

Marian Gaborik a marqué un but dans la... (Photo : Frank Franklin II, AP)

Agrandir

Marian Gaborik a marqué un but dans la victoire des Rangers.

Photo : Frank Franklin II, AP

 

Ira Podell
Associated Press
New York

Marian Gaborik et Brian Boyle ont fait bouger les cordages à quelques minutes d'intervalle en deuxième période et les Rangers de New York ont amorcé leur première ronde des séries éliminatoires avec une victoire de 4-2 face aux Sénateurs d'Ottawa, jeudi.

Les Rangers, qui ont terminé au tout premier rang dans l'Est pour la première fois depuis leur conquête de la coupe Stanley en 1994, se sont remis de leur fiche de 1-2-1 en saison régulière contre les Sénateurs en se défaisant facilement de la formation ontarienne.

Ryan Callahan avait ouvert la marque au premier tiers, Gaborik et Boyle ont ajouté à l'avance des leurs pour porter le pointage à 3-0 et Brad Richards a également inscrit un but en troisième pour les Rangers.

«C'est de cette façon qu'on doit jouer pour gagner, a déclaré Callahan. On se sent comme si on avait joué du hockey des séries tout au long de la saison.

«Mais rien n'est acquis. Ça ne veut pas dire grand chose de gagner le premier match.»

Le prochain match aura lieu samedi, toujours à New York, avant que la série ne se transporte à Ottawa pour les rencontres no 3 et 4.

«On a donné des buts dans les quatre ou cinq dernières minutes (des deux premières périodes), puis un autre en début de troisième, a commenté l'entraîneur des Sénateurs Paul MacLean. Enlève ces six minutes et on est relativement satisfaits de notre performance. On va bâtir sur nos 54 bonnes minutes.»

Henrik Lundqvist s'est signalé tôt dans le match, fermant la porte devant une quasi échappée de Jason Spezza, avant de stopper Jim O'Brien qui s'était frayé un chemin à travers la défensive des Rangers.

«Il faut qu'on place plus de joueurs devant Lundqvist, a évoqué Spezza. Ils (les Rangers) vont bloquer beaucoup de tirs. Lorsque Lundqvist voit la rondelle, il est l'un des meilleurs.»

Lundqvist n'a finalement flanché qu'au troisième tiers. Daniel Alfredsson a privé son compatriote suédois d'un blanchissage en le déjouant à 10:05, tandis qu'Erik Condra a réduit l'écart à 4-2 alors qu'il restait 2:19 à faire à la période. Lundqvist a terminé la rencontre avec 30 arrêts.

«C'était assez serré, mais à un moment donné on a arrêté de suivre notre plan de match pendant quelques minutes et tout à coup c'était 4-0, a ajouté Spezza. On doit répéter ce qu'on a fait de bien en troisième période.»

Craig Anderson a quant à lui repoussé 27 des 31 lancers qui ont été dirigés vers lui dans la défaite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer