Geoff Molson congédie Pierre Gauthier

Geoff Molson n'a pas attendu la fin de la saison pour signifier celle de Pierre Gauthier comme directeur général du Canadien. Le président et premier propriétaire de l'équipe l'a relevé de ses fonctions, jeudi matin, en plus de ramener Serge Savard dans le giron de l'équipe pour le conseiller dans le choix du prochain DG.

«La direction hockey a besoin d'une nouvelle orientation», a expliqué Molson lors d'une conférence de presse à Brossard.

> Réagissez sur les blogues de Mathias Brunet et François Gagnon

«On ne peut se contenter d'une participation aux séries. Nous devons viser bien plus haut. Notre organisation doit élever ses standards et viser le championnat à chaque saison. Les partisans et notre tradition n'exigent rien de moins que les grands honneurs.

«Pour y arriver, a insisté Molson, nous devons retrouver de la constance et de la stabilité dans tous les secteurs.»

Dans la foulée du congédiement de Gauthier, Bob Gainey a également perdu son emploi comme conseiller au DG.

«Je connais Bob depuis que j'ai cinq ans et jamais je n'aurais cru que nous en viendrons un jour à avoir ce genre de discussion, a confié Molson. Mais lui aussi souhaite que l'équipe réussisse. Il a compris que s'il devait se retirer pour que ça se produise, il allait le faire.»

Le congédiement de Pierre Gauthier survient à la... (Photo: Martin Chamberland, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Le congédiement de Pierre Gauthier survient à la fin de l'une des pires saisons de l'histoire du Canadien.

Photo: Martin Chamberland, La Presse

Gauthier n'était pas l'homme de Molson

Geoff Molson n'a pas voulu identifier le moment où, à ses yeux, Gauthier a cessé d'être celui qui mènerait l'équipe à bon port. Mais des informations recueillies par La Presse laissent croire que, dès la pause du match des Étoiles, il était devenu évident que le style de gestion de Gauthier ne convenait plus.

«Je suis un délégateur bien plus qu'un micro-gestionnaire », a d'ailleurs glissé Molson se plaçant en opposition avec celui qui a maintenu une fiche de 84-71-26 comme DG du Tricolore.

C'est mardi que Molson a avisé Gauthier de sa décision.

«Dès que c'est devenu certain à 100% qu'on ne ferait pas les séries, ça devenait le bon moment pour agir, a-t-il expliqué. De plus, le poste de DG étant excessivement important, cela nous donne 10 jours de plus (avant la fin de la saison régulière) pour effectuer nos recherches.»

Gauthier, qui s'était amené à Montréal en juillet 2003 à titre de directeur du recrutement professionnel, a pris le relais de Gainey au poste de DG le 8 février 2010. À ce moment, Pierre Boivin assurait encore la présidence de l'équipe. Gauthier n'était donc pas l'homme de Molson.

Molson a toutefois assuré que Gauthier avait gardé les coudées franches lors des dernières semaines.

«Je trouve qu'il a très bien fait durant la période de la date-limite des transactions. Cela dit, notre performance durant l'année est inacceptable.»

Geoff Molson a retenu les services de Serge... (Photo: André Pichette, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Geoff Molson a retenu les services de Serge Savard afin de le conseiller dans le choix du prochain directeur général du Canadien.

Photo: André Pichette, La Presse

Le retour de Serge Savard et le fait français

Molson a retenu les services de Serge Savard pour le conseiller dans la recherche d'un nouveau DG. Savard a lui-même occupé ce poste de 1983 à 1995.

«Il connaît notre famille depuis la fin des années 60 et il a aidé à tisser le succès de cette organisation, a invoqué Molson. C'est un homme de grande valeur qui a eu toute une carrière de joueur et de DG. Il est encore très branché dans la LNH et va grandement contribuer au processus d'embauche.»

Les candidats pouvant s'exprimer en français auront une longueur d'avance mais, selon Molson, la priorité reste de trouver la meilleure personne pour refaire du Canadien une organisation gagnante.

Il a toutefois identifié le leadership, la communication à l'interne comme à l'externe et le désir de gagner à tout prix comme des critères d'embauche.

Vers le repêchage et le contrat de Price

Le reste de l'état-major demeure en poste pour le moment. Trevor Timmins continuera de préparer l'important repêchage de la fin juin tandis que Larry Carrière - qui cèdera sa place derrière le banc à Pierre Groulx - retourne à ses fonctions de DG adjoint. Il effectuera la planification des prochaines semaines.

Geoff Molson a rappelé qu'à court terme, l'équipe devait également régler certains dossiers contractuels.

Le clan Carey Price préférerait qu'une entente survienne avec le Canadien avant les Championnats du monde, au début du mois de mai. Les négociations progresseront d'ici là avec Larry Carrière et Serge Savard, mais il serait surprenant que ce ne soit pas le prochain directeur général qui mette la touche finale à l'entente.

Quant à l'entraîneur-chef Randy Cunneyworth, il ne regarde pas au-delà des cinq prochains matchs. Son sort sera décidé par le futur DG.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer