Jets 3, Canadien 7: le show d'Eller

  • Le Canadien a bien entamé l'année 2012. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Le Canadien a bien entamé l'année 2012.

    Bernard Brault, La Presse

  • 1 / 15
  • Lars Eller s'est mérité la première étoile du match. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Lars Eller s'est mérité la première étoile du match.

    Bernard Brault, La Presse

  • 2 / 15
  • Avec 4 filets, Lars Eller (au centre) a doublé sa production de buts cette saison. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Avec 4 filets, Lars Eller (au centre) a doublé sa production de buts cette saison.

    Bernard Brault, La Presse

  • 3 / 15
  • Lars Eller a inscrit son 4e de la soirée grâce à un spectaculaire tir de pénalité. ()

    Plein écran

    Lars Eller a inscrit son 4e de la soirée grâce à un spectaculaire tir de pénalité.

  • 4 / 15
  • Tomas Kaberle célèbre son premier but de la saison  en 2e période. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Tomas Kaberle célèbre son premier but de la saison en 2e période.

    Bernard Brault, La Presse

  • 5 / 15
  • Blake Wheeler a marqué  le 2e but des siens en 2e période. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Blake Wheeler a marqué le 2e but des siens en 2e période.

    Bernard Brault, La Presse

  • 6 / 15
  • Mathieu Darche contrôle la rondelle  face à Alexander Burmistrov. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Mathieu Darche contrôle la rondelle face à Alexander Burmistrov.

    Bernard Brault, La Presse

  • 7 / 15
  • Carey Price regarde la rondelle tirée par Tim Stapleton dans son filet en première période. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price regarde la rondelle tirée par Tim Stapleton dans son filet en première période.

    Bernard Brault, La Presse

  • 8 / 15
  • Lars Eller célèbre son but, le deuxième du Canadien, avec Travis Moen. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Lars Eller célèbre son but, le deuxième du Canadien, avec Travis Moen.

    Bernard Brault, La Presse

  • 9 / 15
  • Les entraineurs Claude Noel et Pascal Vincent des Jets. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les entraineurs Claude Noel et Pascal Vincent des Jets.

    Bernard Brault, La Presse

  • 10 / 15
  • Randy Cunneyworth donne ses instructions à Tomas Plekanec, Mike Blunden, Petteri Nokelainen et Mike Cammalleri. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Randy Cunneyworth donne ses instructions à Tomas Plekanec, Mike Blunden, Petteri Nokelainen et Mike Cammalleri.

    Bernard Brault, La Presse

  • 11 / 15
  • Josh Gorges célèbre son but qui créait l'égalité 1-1 avec David Desharnais et P.K. Subban. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Josh Gorges célèbre son but qui créait l'égalité 1-1 avec David Desharnais et P.K. Subban.

    Bernard Brault, La Presse

  • 12 / 15
  • Alexander Burmistrov met Hal Gill en échec le long de la bande. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Alexander Burmistrov met Hal Gill en échec le long de la bande.

    Bernard Brault, La Presse

  • 13 / 15
  • P. K. Subban devant Evander Kane. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    P. K. Subban devant Evander Kane.

    Bernard Brault, La Presse

  • 14 / 15
  • Hal Gill jouait du «air guitar» avant le match. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Hal Gill jouait du «air guitar» avant le match.

    Bernard Brault, La Presse

  • 15 / 15

La soirée avait commencé dans le silence le plus glacial, mais elle s'est terminée dans une ambiance de fête, avec des fans qui se sont mis à chanter et à faire la vague, comme dans le bon vieux temps.

Ce fut une soirée un brin magique, mercredi soir au Centre Bell. L'instant d'un match, ce Canadien avait en effet l'air du Canadien des bonnes années: imposant, dominant, victorieux. Les Jets de Winnipeg n'ont jamais été dans le coup, et les joueurs au maillot tricolore ont offert aux partisans une spectaculaire victoire de 7-3.

> Le sommaire du match

Les points positifs ont été tellement nombreux chez le CH qu'on ne sait guère par où commencer. Mais commençons par le plus évident: Lars Eller.

> Philippe Cantin: Eller et le sens du spectacle

Eller s'est offert un match de quatre buts et une passe, rien de moins. Comme pour ajouter au plaisir, son dernier but a été réussi sur un tir de pénalité, avec un très solide «spino-o-rama» dont Chris Mason, le gardien des Jets appelé en relève risque de se souvenir très longtemps.

«Je savais que j'allais essayer cette feinte-là, surtout contre un gardien à froid, qui venait d'arriver dans la rencontre, a commenté un Eller avec un sourire gros comme ça dans le vestiaire. C'est une feinte que j'ai essayé à quelques reprises à l'entraînement...»

Juste avant, Eller avait complété un tour du chapeau contre le gardien partant Ondrej Pavelec, franchement dépassé. Eller a été le premier du CH à réussir trois buts au Centre Bell depuis Michael Cammalleri en décembre 2009, et le premier à en réussir quatre à Montréal depuis Brian Bellows, en février 1993.

Le troisième but, à 3:31 de la dernière période, a provoqué une pluie de casquettes sur la glace.

«La dernière fois que j'ai marqué quatre buts, je devais avoir 10 ans!, a ajouté le héros de la soirée. C'est incroyable. Il y a de bonnes chances que ça ne m'arrive plus... Nous avons joué pour gagner, pas par peur de perdre. Les fans n'en ont pas souvent eu pour leur argent cette saison. En espérant que ça puisse continuer.»

Eller va se souvenir longtemps de ce 4 janvier 2012, tout comme Tomas Kaberle, au fait. Kaberle nous a permis d'assister à un événement aussi rare que le passage d'une comète: un but de son propre cru! Oui oui, monsieur Kaberle a marqué, lui qui ne l'avait pas fait depuis le 24 mars. En tout, une grosse sécheresse de 73 matchs, séries incluses, qui a pris fin avec ce but, qui permettait au Canadien de s'offrir une belle avance de 3-1 en début de deuxième. Le reste ne fut que formalité.

Cette récolte de sept buts est bien sûr la plus grosse du Canadien cette saison, et il s'agit aussi du premier match de sept buts de l'équipe depuis le 21 janvier 2011 à Ottawa. La victoire est seulement la deuxième du club sous Randy Cunneyworth en huit matchs.

Reste maintenant à voir si ça va continuer. Les séries victorieuses n'ont pas duré longtemps depuis le début de la saison. «C'est un bon départ, quelque chose sur lequel on peut bâtir», a dit Cunneyworth.

Au fait, le français du coach se porte mieux. Il a commencé son point de presse avec cette phrase, lancée dans la langue de Guy Lafleur: «Je suis très content pour Lars!»

C'est fou ce que la victoire peut faire.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Des éloges pour Eller

    Hockey

    Des éloges pour Eller

    Retranché de la formation lors du dernier match face aux Jets de Winnipeg, le 22 décembre, Lars Eller a connu une tout autre performance, mercredi... »

  • Jets-Canadien: le bulletin de Pierre Ladouceur

    Hockey

    Jets-Canadien: le bulletin de Pierre Ladouceur

    Voici le bulletin des joueurs du Canadien pour le match de mercredi soir contre les Jets de Winnipeg. »

  • Louis Leblanc cédé aux Bulldogs

    Hockey

    Louis Leblanc cédé aux Bulldogs

    Le Canadien a annoncé le renvoi du jeune attaquant Louis Leblanc aux Bulldogs de Hamilton, immédiatement après la rencontre de mercredi soir contre... »

  • Pascal Vincent flatté par les rumeurs

    Hockey

    Pascal Vincent flatté par les rumeurs

    Si l'entraîneur adjoint des Jets, Pascal Vincent, n'a pas vraiment souhaité s'épancher sur l'unilinguisme de Randy Cunneyworth, il a avoué avoir été... »

  • Evander Kane a épuré son jeu

    Hockey

    Evander Kane a épuré son jeu

    Mine de rien, l'air frisquet de Winnipeg a ragaillardi la carrière de l'ailier gauche Evander Kane. Après seulement 37 matchs cette saison, le... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer