• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Eller: «Possible que je sois prêt pour le premier match» 

Eller: «Possible que je sois prêt pour le premier match»

Blessé à l'épaule droite en séries, le printemps... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Blessé à l'épaule droite en séries, le printemps dernier, Lars Eller a dû passer sous le bistouri. Mais l'attaquant de 22 ans a bien récupéré et sera présent au début du camp du Canadien, dans quelques semaines.

Photo: Bernard Brault, La Presse

Marc Antoine Godin
La Presse

Tout indique que lorsque le Canadien entamera son camp d'entraînement dans quelques semaines, tous les blessés du printemps dernier auront recouvré la santé.

Y compris Lars Eller, qui s'est disloqué l'épaule droite en séries éliminatoires, le forçant à passer sous le bistouri. À l'instar de l'espoir Louis Leblanc, qui récupère lui aussi d'une opération à une épaule, les nouvelles sont encourageantes dans le cas du jeune Danois.

«Il n'y a pas de date établie pour mon retour, mais il est possible que je sois prêt pour le premier match de la saison, nous a confié Eller. Je pourrais aussi rater la première semaine du calendrier. Les médecins évalueront cela au cours du camp d'entraînement.

«Chose certaine, je serai là dès le début du camp. Je participerai à certains exercices, mais je dois prendre les choses comme elles viennent.»

L'attaquant de 22 ans avait subi une opération semblable à l'épaule gauche, il y a deux ans à St. Louis. Il savait donc à quoi s'attendre.

«Ça n'a aucunement nui à mon entraînement, a-t-il assuré. Ce ne sont que des ligaments qui avaient besoin d'être réparés afin d'ajouter de la stabilité dans mon épaule.»

Eller a passé les six semaines suivant l'intervention chirurgicale à Montréal avant de partir pour le Danemark. Il est revenu au Québec il y a une semaine à peine.

Dans l'intervalle, Eller n'a pas eu à ralentir la cadence dans le gymnase et en a d'ailleurs profité pour ajouter un peu de muscle à sa charpente.

«Le poids est une chose, mais le plus important est de devenir plus fort, a-t-il rappelé. Or, j'ai pris 15 livres depuis que la saison s'est terminée et je pèse aujourd'hui 202 livres. L'important sera surtout de maintenir ce poids-là durant toute la saison. L'an dernier, j'en avais perdu beaucoup...»

Reprendre là où il a laissé

Eller a connu ses meilleurs moments de la saison dernière au poste de centre, et il ne serait pas étonnant de le voir pivoter le troisième trio en compagnie de David Desharnais et du maussade Andrei Kostitsyn.

Mais peu importe ses ailiers, Eller compte poursuivre sur sa lancée de la fin de la dernière saison.

«Je suis content parce que les choses ont progressé, a-t-il indiqué. C'est clair que j'ai eu des moments difficiles, mais je suis content d'avoir terminé la saison en force.

«Mais je veux contribuer davantage en attaque la saison prochaine. L'offensive est une grande part de mon jeu et je ne l'ai pas vraiment montrée l'an dernier.»

Eller est en outre encouragé par le visage que présentera le Canadien la saison prochaine.

«L'arrivée d'Erik Cole va ajouter beaucoup à notre équipe en matière de gabarit, de détermination et de talent de marqueur, a-t-il souligné. Mais pour le reste, j'aimais déjà la façon dont notre équipe était façonnée l'an dernier.

«Nous n'avions pas besoin de changer beaucoup de choses.»

La direction du Tricolore était d'ailleurs du même avis. C'est la raison pour laquelle elle misera la saison prochaine sur le retour en santé des Markov, Gorges, Pacioretty, Desharnais et Darche.

Dans le cas de Darche, son opération à l'abdomen n'est qu'un mauvais souvenir. Cela fait six semaines qu'il s'entraîne sans contraintes et trois semaines qu'il a recommencé à patiner.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer