Jeff Skinner, un surdoué qui ne cesse de s'imposer

Jeff Skinner.... (Photo AP)

Agrandir

Jeff Skinner.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Gagnon
La Presse

(Raleigh) Bien qu'il n'ait que 18 ans, qu'il soit passé par le patinage artistique pour se rendre à la LNH et qu'il ait des allures de gamin à côté de son capitaine et joueur de centre Eric Staal, Jeff Skinner continue de s'imposer avec les Hurricanes de la Caroline.

Avant d'affronter le Canadien ce soir, le premier choix des Canes l'été dernier - septième sélection - occupait le deuxième rang des compteurs chez les recrues avec 24 points. Il occupait la première place au chapitre des passes (16).

«Il est doté d'un talent exceptionnel et il m'impressionne à chaque match. Il s'est joint à notre trio - avec Erik Cole - il y a quelques matchs seulement, mais ça me plaît, car il m'aide à récolter des points», a lancé Eric Staal qui, en plus de prendre soin de Skinner sur la patinoire, est aussi son voisin dans le vestiaire des Hurricanes.

«J'étais à la barre de cette équipe lorsque Eric Staal est arrivé en 2003 et je peux vous assurer que Jeff Skinner est en avance sur Eric au même âge. Deviendra-t-il aussi bon que Staal? Je ne sais pas. Mais il est promis à une grande carrière», a ajouté Paul Maurice, entraîneur-chef des Hurricanes.

De surprise en surprise

Maurice et la direction des Hurricanes ont été agréablement surpris par les aptitudes de leur jeune joueur dès l'ouverture du camp. Les surprises ne faisaient que commencer.

«Après les entraînements, on s'est dit qu'il baisserait de régime en matchs simulés. Ce n'est pas arrivé. On s'est dit que ça viendrait en matchs préparatoires. Ce n'est pas arrivé non plus. Et il maintient le rythme depuis le début de la saison. Je dirais même qu'il s'est amélioré de match en match. Il lui manque encore la force et l'expérience qui lui permettront de contourner un troisième adversaire après en avoir battu deux avec sa vitesse, mais ça viendra», a ajouté Maurice.

Cette vitesse, Skinner l'a acquise par le biais du patinage artistique de haut niveau qu'il a pratiqué au début de l'adolescence. Il est d'ailleurs monté sur la troisième marche du podium aux Championnats canadiens juniors en 2004. Bien qu'il ne mesure que 5'10'', Skinner frise les 200 livres. Il affiche une solide carrure et s'entraîne sous les ordres de l'ancien joueur Garry Roberts, un bourreau de travail au gymnase.

Sur les chapeaux de roues

S'il convient avoir été surpris de se tailler une place dès son premier camp d'entraînement, l'adolescent a dû vieillir rapidement. «On a commencé la saison en Finlande. À notre retour, on a mis le cap sur la Californie, on a eu une série de sept matchs en 11 jours. Disons que j'ai été mis dans le bain rapidement. Je ne tiens rien pour acquis et j'apprends beaucoup au contact d'un joueur aussi dominant qu'Eric Staal», a expliqué Skinner hier.

En plus de compter sur l'appui de l'aîné de la famille Staal, Skinner profite aussi des conseils de l'entraîneur-adjoint et ancienne très grande vedette Ron Francis.

Joueur de centre dans le hockey junior, Skinner est utilisé à l'aile par Paul Maurice et les Hurricanes. «Il a déjà été muté à l'aile dans les rangs juniors. La transition est plus facile à cette position et nous sommes bien nantis en ce moment au centre. Il y retournera peut-être un jour. Mais pour l'instant, on veut qu'il utilise sa vitesse et ses habiletés à l'aile.»

Bien qu'il soit le plus jeune patineur du circuit, Skinner n'est pas le seul à avoir fait directement le saut des rangs juniors à la LNH. Même que depuis quelques années, plusieurs équipes ouvrent les portes de leur vestiaire aux surdoués malgré leur jeune âge.

«La réalité économique et les changements de philosophie au retour du dernier lock-out ont tout changé, a ajouté Maurice. Jeff et les autres jeunes joueurs de sa stature n'auraient pu faire le saut avant le lock-out en raison de l'accrochage. Talent et vitesse ont pris le dessus aujourd'hui et cela nous permet de développer ce talent exceptionnel avec nous au lieu de le contraindre à prolonger sa carrière dans les rangs juniors.»

L'an dernier avec les Rangers de Kitchener, Jeff Skinner a marqué 50 buts et ajouté 40 passes en saison régulière. Il a aussi inscrit 20 buts et amassé 33 points en 20 matchs éliminatoires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer