Brian Gionta portera le C

Brian Gionta deviendra sous peu le 28e capitaine... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Brian Gionta deviendra sous peu le 28e capitaine de l'histoire du Canadien.

Photo: Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Gagnon
La Presse

Brian Gionta sera le prochain capitaine du Canadien de Montréal. Selon des informations dignes de foi, sa nomination à titre de 28e capitaine de l'histoire du Tricolore sera confirmée au cours du camp d'entraînement auquel le Canadien donne le coup d'envoi aujourd'hui avec son tournoi de golf annuel.

À sa deuxième saison à Montréal, Gionta sera donc préféré à Andrei Markov. Le défenseur russe et l'attaquant originaire de Rochester, sur la rive américaine du lac Ontario, formaient le duo de favoris dans la course au titre qu'ont porté les Jean Béliveau, Maurice Richard, Toe Blake, Émile «Butch» Bouchard et autres grands de l'histoire du Canadien.

Markov compte le plus d'ancienneté avec le Tricolore. Il s'est joint à l'équipe au tout début de la saison 2000.

En dépit de sa grande discrétion dans le vestiaire et du fait qu'il est loin d'être à l'aise devant les caméras et les micros brandis devant lui, le vétéran défenseur a ajouté son nom à la liste des candidats la saison dernière. Contrairement à ce que bien des observateurs prétendaient, Markov avait alors assuré qu'il accepterait de relever le défi si on décidait de lui confier le «C».

Actuellement sur la liste des blessés - il se remet d'une opération à un genou -, Markov en est toutefois à la dernière année de son contrat. Son avenir avec le Canadien est donc moins assuré que ne l'est celui de Gionta, qui amorce la deuxième année du contrat de cinq saisons qu'il a signé à titre de joueur automne en juillet 2009 dans la vague d'acquisitions qui ont permis à l'ancien directeur général Bob Gainey de donner un nouveau visage au Tricolore, avec Scott Gomez, Michael Cammalleri et Hal Gill.

Un choix prévisible

Les candidatures d'autres vétérans comme Tomas Plekanec, Cammalleri, Gomez et Gill, de même que celle du jeune défenseur Josh Gorges, dont le statut au sein de la formation et surtout à l'intérieur du vestiaire a pris beaucoup d'ampleur l'an dernier, ont été considérées.

Mais il était clair depuis longtemps que Gionta profitait d'une longueur d'avance autant du côté de ses coéquipiers que de celui de l'entraîneur-chef Jacques Martin, à qui revient la décision finale dans ce dossier.

Un coup de sonde effectué par La Presse lors du séjour du Tricolore à Teen Ranch, en banlieue de Toronto, avant le début de la saison 2009-2010, avait permis d'établir que Gionta aurait largement remporté le scrutin si la nouvelle direction de l'équipe avait opté pour un vote parmi les joueurs plutôt que pour une nomination de la part de l'entraîneur-chef.

L'identité des assistants qui appuieront Gionta n'a pu être confirmée hier. Mais il appert que les vétérans défenseurs Markov et Gill partent largement favoris. Le capitaine et ses assistants seront appuyés, comme l'an dernier, par un comité de leaders au sein duquel on pourrait retrouver Josh Gorges.

Victime d'une fracture à un pied qui l'a confiné au rancart le 14 novembre, Brian Gionta n'a disputé que 61 matchs l'an dernier. Il s'est malgré tout hissé au quatrième rang des marqueurs du club avec 28 buts - un sommet chez le Tricolore - et une récolte de 46 points. Il a aussi ajouté neuf buts et 15 points en 19 matchs éliminatoires.

La direction du Canadien pas plus que le futur capitaine du Tricolore n'ont voulu réagir.

Brian Gionta succédera donc à Saku Koivu, dont le départ vers la Californie - avec les Ducks d'Anaheim - a laissé un vide qui n'a pas été comblé l'an dernier. Une première en 101 ans d'histoire chez le Tricolore. Une première qui a alimenté bien des discussions du côté des journalistes, des partisans et même des anciens de l'organisation, qui ont été nombreux à dénoncer cet accroc à la tradition.

Aucune date n'a encore été arrêtée pour le dévoilement du prochain capitaine. Mais la nomination pourrait être officialisée dès les premiers matchs préparatoires, qui se mettront en branle mercredi prochain avec la visite de Claude Julien et des Bruins de Boston au Centre Bell.

Saku Koivu a été élu le 27e capitaine du Tricolore le 30 septembre 1999. Il a remporté une élection qui l'opposait à Shayne Corson qui en était à un deuxième séjour avec le Canadien. Le vote des francophones plus nombreux à cette époque au sein du vestiaire du Tricolore avait favorisé le Finlandais qui succédait à Vincent Damphousse après son départ, à titre de joueur autonome, avec les Sharks de San Jose.

Brian Gionta deviendra le deuxième capitaine américain de l'histoire du Canadien. Chris Chelios a partagé le titre avec Guy Carbonneau au cours de la saison 1989-90.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer