Direction Nashville pour Théo?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
José Théodore serait à la recherche d'un contrat... (Photo: AP)

Agrandir

José Théodore serait à la recherche d'un contrat d'une saison, pour un salaire de 1,5 à 2 millions de dollars. À presque un mois de l'ouverture des camps d'entraînement dans la LNH, les Predators représentent probablement l'option la plus intéressante pour lui.

Photo: AP

Richard Labbé
La Presse

C'est maintenant au tour des Predators de Nashville de courtiser José Théodore. La Presse a appris hier que cette équipe de l'Association de l'Ouest songe à faire une offre au gardien québécois.

Selon ce qu'il a été permis d'apprendre d'une source bien au fait du dossier, les Predators jonglent avec l'idée de proposer un contrat au gardien de 33 ans, qui deviendrait du coup l'adjoint au Finlandais Pekka Rinne, un gardien qui a disputé 58 rencontres avec l'équipe la saison dernière. Contrairement à plusieurs autres formations de la LNH, le club de Nashville n'est pas coincé par le plafond salarial.

À moins d'une surprise de taille, José Théodore devra donc se contenter d'un rôle de gardien réserviste en 2010-11, lui qui avait pourtant disputé 47 parties la saison dernière dans l'uniforme des Capitals de Washington.

«Il y a eu des pourparlers entre Théodore et les Predators, mais toujours pas d'offre, a expliqué notre source. Théodore a hâte de signer un nouveau contrat et présentement, les Predators sont dans la course pour obtenir ses services. On peut dire que les discussions se sont animées au cours des derniers jours.»

Don Meehan, l'agent de Théodore, a toutefois nié avoir eu des pourparlers avec les Predators. «Je n'ai pas parlé avec eux», a-t-il fait savoir dans un courriel envoyé à La Presse.

Il commence à se faire tard pour le vétéran gardien, qui est joueur autonome sans restriction depuis le 1er juillet. Presque tous les postes de gardiens sont déjà comblés dans la LNH, et plusieurs équipes n'ont plus de marge de manoeuvre en raison des contraintes liées au plafond salarial.

Théodore espérait pouvoir obtenir un contrat avec les Blackhawks de Chicago suite au jugement d'un arbitre concernant Antti Niemi en fin de semaine, mais l'offre des Hawks n'est jamais venue. Les champions ont plutôt choisi de lancer un appel à Marty Turco, qui a accepté de se joindre à eux lundi pour un salaire de 1,3 million cette saison.

José Théodore, lui, serait à la recherche d'un contrat d'une saison, pour un salaire de 1,5 à 2 millions de dollars. Il espérait toujours obtenir un poste de gardien numéro un cette saison, mais l'embauche de Turco à Chicago va vraisemblablement le forcer à revoir ses objectifs à la baisse.

L'ancien du Canadien pourrait toujours choisir d'attendre à l'ouverture des camps d'entraînement avant de signer une nouvelle entente. «C'est un scénario possible dans son cas, a ajouté notre source. S'il y a des blessures, les données peuvent changer rapidement dans cette ligue.»

À presque un mois de l'ouverture des camps d'entraînement dans la LNH, les Predators représentent probablement l'option la plus intéressante pour José Théodore. Le club du Tennessee n'a qu'un seul gardien (Rinne) dans son alignement officiel et la présence d'un vétéran au poste d'adjoint serait certes souhaitable pour cette équipe qui avait terminé au septième rang de l'Association de l'Ouest l'an passé.

Avec les Capitals la saison dernière, Théodore avait conclu le calendrier régulier avec une moyenne de 2,81, et un taux d'efficacité de ,911. Il avait cependant perdu son poste de gardien partant lors du premier tour des séries éliminatoires, face au Canadien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer