• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > L'attitude de Sergei Kostitsyn ne plaît guère au Canadien 

L'attitude de Sergei Kostitsyn ne plaît guère au Canadien

Sergei Kostitsyn a quitté l'entraînement matinal avant même... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Sergei Kostitsyn a quitté l'entraînement matinal avant même que certains réguliers ne soient sortis de la patinoire, mardi.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Il y a parfois des détails qui sont très révélateurs.

Rayé une fois de plus de la formation en vue du troisième match face aux Penguins de Pittsburgh, Sergei Kostitsyn a quitté l'entraînement matinal, mardi, avant même que certains réguliers ne soient sortis de la patinoire.

Cela n'a pas échappé à l'attention de Carey Price, qui compte sur les joueurs retranchés pour recevoir des tirs et prolonger sa séance d'entraînement.

Price est rentré dans un vestiaire pour changer une pièce d'équipement lorsqu'il a croisé le jeune Biélorusse, qui était déjà en sous-vêtements.

«Pourquoi n'es-tu pas resté sur la glace?», a demandé Price à Kostitsyn.

«Tu n'as pas compris ce que je t'ai demandé?», a-t-il encore dit.

L'attaquant de 23 ans a marmonné une réponse avant de disparaître dans le lounge des joueurs situé derrière le vestiaire.

«Les substituts sont censés rester sur la patinoire après les autres», a maugréé Glen Metropolit, l'un des joueurs qui allaient affronter les Penguins en soirée mais qui est resté sur la glace plus longtemps que Kostitsyn.

«Mais je vais plaider le cinquième amendement», a-t-il ajouté, préférant ne rien ajouter.

Mis au courant par La Presse de cet incident, l'entraîneur Jacques Martin a hoché la tête.

«On va régler ça», s'est-il contenté de répondre.

Cet épisode reflète bien le fossé qui se creuse entre Sergei Kostitsyn et le reste de l'équipe.

Selon des sources à l'intérieur du vestiaire, des joueurs ont à plusieurs reprises manifesté aux entraîneurs leur ras-le-bol à l'égard de Sergei.

L'une d'elles a confié que Price lui avait reproché tout haut ce que les autres pensaient tout bas.

Ce dernier épisode ne devrait pas améliorer le sort du cadet des frères Kostitsyn, qui n'a pas joué depuis le cinquième match de la série face aux Capitals de Washington.

Jacques Martin continue de donner la chance à son frère Andrei de sortir de sa torpeur, mais l'attitude désintéressée des deux frères ne plaît guère à leurs coéquipiers.

«Ce sont deux cas différents. Sergei n'a pas joué tandis qu'Andrei va nous aider en cours de route», a indiqué Martin en point de presse, avant de répéter son commentaire de la veille à l'effet que plusieurs joueurs connaissent des passages à vide dans une saison et que leur temps d'utilisation en subit les contrecoups.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer