Le CH tente d'échanger Kovalev depuis deux semaines

la liste:2856:liste;la boite:227399:box

Chronique

Jean-François Bégin | La fin pour Kovalev?

La fin pour Kovalev?

Je ne suis pas devin et il m'arrive de me tromper, mais permettez-moi... »

la liste:2857:liste;la boite:227403:box

Chronique

Ronald King | Et si Kovalev avait raison?

Et si Kovalev avait raison?

En 100 ans, il y en a eu des crises chez le CH. Des grosses, des... »

la liste:2858:liste;la boite:227422:box

Billet

Un grand ménage bienvenu

Un grand ménage bienvenu

Il était grand temps que Bob Gainey réagisse. Car en patientant comme... »

Bob Gainey a contacté plusieurs équipes afin de... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Bob Gainey a contacté plusieurs équipes afin de leur refiler Alex Kovalev, qui ne fait plus l'unanimité  depuis quelque temps déjà dans le vestiaire du Canadien.

Photo: Bernard Brault, La Presse

Richard Labbé
La Presse

Tout indique que le séjour d'Alex Kovalev chez le Canadien de Montréal tire à sa fin.

Trois agents de joueurs de la LNH ont confirmé à La Presse hier que Bob Gainey, le directeur général du Canadien, essaie d'échanger Kovalev depuis deux semaines. Selon ces trois agents, Gainey a contacté plusieurs équipes afin de leur refiler l'attaquant de 35 ans, qui ne fait plus l'unanimité depuis quelque temps déjà dans le vestiaire montréalais.

«Bob (Gainey) a appelé pas mal de monde à propos d'Alex Kovalev, a fait savoir un agent qui a exigé l'anonymat. Ce joueur-là est sur le marché depuis deux semaines, ce n'est pas un secret dans le milieu du hockey.»

Mais le Canadien, de toute évidence, a bien du mal à échanger son joueur vedette, qui est sans contrat en vue de la prochaine saison. Les raisons sont nombreuses, à commencer par son salaire de 4,5 millions de dollars US en 2008-09.

Ainsi, une formation qui voudrait engager Kovalev à ce stade du calendrier régulier devrait donc lui verser quelque 1,4 million de dollars d'ici la fin de la saison.

Hier, Bob Gainey a admis qu'un échange fait partie des différentes options dans le dossier Kovalev. Il a toutefois ajouté que le joueur russe pourrait quand même rejoindre l'équipe samedi, à temps pour la rencontre au Centre Bell face aux Sénateurs d'Ottawa.

La possibilité d'une réconciliation entre les deux parties semble cependant de plus en plus improbable, selon un autre agent interrogé hier soir par La Presse.

«La décision d'envoyer Kovalev chez lui est une décision qui vient du deuxième étage, a expliqué cet agent qui a lui aussi exigé l'anonymat. Une décision comme celle-là, c'est pensé depuis longtemps, depuis des semaines. Ce n'est pas une décision qui a été prise en cinq minutes sur le coin d'une table. C'est du sérieux.»

Que vaut Kovalev?

Reste à voir ce que le Canadien pourrait obtenir en retour des services de son attaquant. Les partisans de l'équipe feraient bien de ne pas s'emballer trop vite; selon tous les agents interrogés par La Presse, la valeur de Kovalev n'est pas très élevée ces jours-ci.

Un des agents interviewés-et l'un des plus influents dans le monde du hockey-estime que le Canadien pourrait obtenir un jeune espoir méconnu en retour de Kovalev, avec un choix au prochain repêchage.

«Le problème, c'est qu'en envoyant Kovalev à la maison, le Canadien dit essentiellement au reste de la ligue qu'il a un problème avec lui, a fait valoir cet agent. C'est un peu comme si le Canadien disait, on a un problème dans notre équipe, qui en veut? On ne voit pas ça souvent. En l'envoyant chez lui, le Canadien vient de couper de moitié la valeur de Kovalev. Dans cette situation-là, ça va être dur d'aller chercher quelque chose de bon en retour.»

La clause de non-échange dans le contrat de Kovalev est échue depuis janvier, et le vétéran, malgré sa mauvaise réputation, pourrait tout de même intéresser certaines formations aux besoins bien précis.

«Si le Canadien réussit à l'échanger, ce sera probablement à un club de l'Association Ouest, a expliqué l'un des agents. Pas un club de première place, mais plutôt un club qui espère, qui a encore des chances de participer aux séries. Kovalev demeure un joueur intriguant. On sait qu'il a du talent, qu'il peut exploser à n'importe quel moment. Pour un gars comme lui, souvent, un changement de décor fait beaucoup de bien. Une équipe comme St.Louis ou Phoenix pourrait bien se laisser tenter.»

Peu importe où il terminera la saison, Alex Kovalev devra probablement se résigner à toucher moins d'argent la saison prochaine. Un des agents interviewé par La Presse a estimé qu'en 2009-10, le salaire du joueur russe devrait baisser aux environs de 3,5 millions de dollars US pour une saison.

 

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer