Carbo demande à Plekanec de s'impliquer davantage

Tomas Plekanec, qui ne montre que 20 points... (Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Tomas Plekanec, qui ne montre que 20 points à sa fiche, est en panne sèche depuis six matchs.

Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
la liste:1336:liste;la boite:5789:box

Blogue

Sur le même thème

Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Sunrise, Floride

Guy Carbonneau a fait un brin de jasette avec Tomas Plekanec, mercredi matin, à la conclusion de la séance d'entraînement du Canadien au Bank Atlantic Center. Ce n'était pas le premier entretien du genre cette saison entre l'entraîneur et le jeune Tchèque, qui n'arrive pas à débloquer à l'attaque.

Plekanec, qui ne montre que 20 points (neuf buts) à sa fiche, est de nouveau en panne sèche, cette fois depuis six matchs. C'est la troisième longue séquence léthargique de la saison pour lui, après avoir connu des passages à vide de sept rencontres, en novembre, et de neuf matchs, en décembre.

Si Carbonneau a laissé entendre qu'il pourrait éventuellement retrancher un joueur de premier plan, il a précisé que sa patience n'a pas encore atteint la limite dans le cas du patineur natif de Kladno, âgé de 26 ans.

«Tomas fournit l'effort, on ne peut le nier. Il redouble d'ardeur, il est sérieux. Il est souvent le premier qui saute sur la glace à l'entraînement et le dernier qui quitte.

«Essentiellement, je lui ai dit qu'il doit transporter cette intensité sur la patinoire, a-t-il affirmé. On veut qu'il s'implique davantage physiquement, qu'il aille se mettre le nez dans la circulation. Il se tient davantage en périphérie par rapport à la saison dernière.»

Le principal intéressé ne s'est pas défilé quand on l'a abordé, en se disant insatisfait de sa production qui est bien en-deça de la récolte de 69 points (29 buts) qu'il a eue, la saison dernière.

«Je n'ai pas besoin que l'entraîneur me le rappelle, je juge moi-même sévèrement mes performances, a avancé Plekanec. Je sais que ça ne fonctionne pas pour moi. C'est difficile de coller plusieurs bons matchs, et c'est comme ça depuis le début de la saison. Ça arrive à tous les joueurs d'être confrontés à des situations semblables, c'est à moi de trouver la solution et de passer au travers.

«Je dois m'impliquer davantage physiquement et retrouver ma confiance pour une période plus longue que deux ou trois matchs. Je n'ai aucun problème de santé. C'est dans la tête que ça se passe», a-t-il résumé, quand on lui a demandé s'il jouait en dépit d'une blessure.

 




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer