Lecavalier, Quintal, Denis, Groulx et Taylor honorés par la LHJMQ

Lecavalier a disputé 1212 matchs dans la LNH,... (ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Lecavalier a disputé 1212 matchs dans la LNH, avec le Lightning de Tampa Bay (photo), les Flyers de Philadelphie et les Kings de Los Angeles.

ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Simon Servant
La Presse Canadienne
Brossard

Si certains ont pu être témoins des exploits de Jean Béliveau, Guy Lafleur, Mario Lemieux ou même Alexandre Daigle quand ils étaient d'âge junior, pour d'autres, c'est Vincent Lecavalier qui a marqué l'imaginaire.

Lecavalier a été intronisé au Temple de la renommée de la LHJMQ en compagnie de Stéphane Quintal, Marc Denis, Danny Groulx et Éric Taylor, mercredi, dans le cadre du gala des Rondelles d'or.

Sélectionné au quatrième rang par l'Océanic de Rimouski, en 1996, lors d'un repêchage qui comprenait aussi des joueurs comme Simon Gagné, François Beauchemin et Alex Tanguay, Lecavalier a évolué pendant deux saisons dans la LHJMQ, amassant 86 buts et 217 points en 122 parties.

L'ancien premier choix au total du repêchage de la LNH entre parmi les immortels de la LHJMQ un peu moins de deux mois après avoir vu son chandail numéro 4 être retiré par le Lightning de Tampa Bay.

«J'ai reçu l'appel du commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, au mois d'octobre et je savais déjà que mon chandail allait être retiré. C'est tout un honneur et c'est une belle année, a affirmé Lecavalier. J'ai ma famille et mes amis qui seront ici alors c'est vraiment très spécial.»

Déjà considéré comme un espoir de premier plan à 16 ans, alors qu'il a marqué 42 buts et récolté 102 points, Lecavalier a fait saliver les éclaireurs de la LNH à sa deuxième saison, évoluant pour Équipe Canada junior et aidant l'Océanic à atteindre la finale de la coupe du Président.

Lecavalier garde de bons souvenirs de son passage à Rimouski, dont l'affrontement contre les Remparts de Québec lors des séries de 1998, mais il s'est également nourri de toute la pression qui venait avec son statut.

«Ça m'a vraiment préparé à la LNH et ç'a été une belle expérience. J'avais joué au secondaire en Saskatchewan devant 100 étudiants et tout à coup, je jouais à Rimouski devant 5000 spectateurs, a-t-il indiqué. Ce que j'ai vécu avec l'Océanic m'a beaucoup aidé pour mon passage à la LNH. On me parlait de pression chez les professionnels, mais je l'avais déjà vécue dans la LHJMQ.»

Lecavalier a disputé 1212 matchs dans la LNH, avec le Lightning, les Flyers de Philadelphie et les Kings de Los Angeles. Il a inscrit 421 buts et 949 points, gagnant la coupe Stanley en 2004, la Coupe du monde de hockey en 2006 et le trophée Maurice-Richard en 2007.

Stéphane Quintal dans l'uniforme du Canadien de Montréal... (ARCHIVES LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Stéphane Quintal dans l'uniforme du Canadien de Montréal en 2001.

ARCHIVES LA PRESSE

Une passage mémorable

Quintal n'a peut-être pas reçu autant d'attention médiatique que Lecavalier, mais ça ne l'a pas empêché de rouler sa bosse dans la LNH pendant 16 saisons, dont sept avec le Canadien de Montréal.

Le grand défenseur, qui a joué trois ans dans la LHJMQ, avec les Bisons de Granby et les Olympiques de Hull, était un peu plus émotif quant à son intronisation.

«Mes parents sont un peu plus vieux et ils ont fait beaucoup de sacrifices quand j'évoluais dans le hockey mineur pour que j'atteigne les juniors. De pouvoir leur dire à quel point ils m'ont aidé et ce qu'ils représentent pour moi, c'est ce que représente cette soirée», a déclaré Quintal, dont le père souffre d'un cancer.

Quintal, qui a joué 1037 parties dans la LNH et qui est toujours à l'emploi de la ligue, a beaucoup appris de son passage dans la LHJMQ, qualifiant Alain Vigneault, qui dirige les Rangers de New York, comme étant le meilleur entraîneur-chef qu'il ait eu dans toute sa carrière.

Denis, un ancien gardien de but devenu analyste à RDS, a tellement vécu de bons moments avec les Saguenéens de Chicoutimi, avec qui il a passé toute sa carrière dans la LHJMQ, qu'il occupe maintenant le poste de vice-président.

Son intronisation est en quelque sorte l'honneur ultime de sa carrière de joueur, qui l'a mené au sein de quatre équipes de la LNH. Avec les Saguenéens, il a atteint la coupe Memorial et il a représenté le Canada au Championnat mondial de hockey junior à deux occasions, remportant deux médailles d'or.

«C'est une soirée pour remercier tous les gens qui nous ont aidés. La reconnaissance que nous recevons aujourd'hui vient valider bien des choses à propos de notre carrière et ça me motive à continuer de défendre les valeurs que le hockey m'a transmises. La LHJMQ a fait des pas de géants dans plusieurs facettes et je veux faire partie de cette évolution, tant sur la glace que sur les bancs d'école», a insisté Denis.

Groulx a laissé son empreinte dans la LHJMQ en inscrivant son nom trois fois sur la coupe du Président, mais il est encore à ce jour le défenseur le plus prolifique de l'histoire du circuit. Il a obtenu 332 points en cinq saisons avec les Foreurs de Val-d'Or, le Titan d'Acadie-Bathurst et les Tigres de Victoriaville.

Groulx a peut-être échappé la coupe Memorial, malgré ses trois apparitions au tournoi, mais il a pu se consoler en remportant la coupe Calder avec les Bulldogs de Hamilton, dans la Ligue américaine de hockey, alors qu'il évoluait dans l'organisation du Canadien.

Taylor a agi en tant que recruteur professionnel et directeur général du Junior de Montréal et du Canadien Junior de Verdun. Il a gagné deux fois le championnat de la LHJMQ et il a participé à trois finales en sept ans.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer