LHJMQ: plus d'un joueur sur deux ne s'est pas battu en 2014-15

Gilles Courteau... (Photo Maxime Picard, archives La Tribune)

Agrandir

Gilles Courteau

Photo Maxime Picard, archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne

La Ligue de hockey junior majeur du Québec refuse toujours d'abolir les bagarres, mais son commissaire, Gilles Courteau, a déclaré mercredi qu'il a bon espoir que les nouveaux règlements adoptés cette saison les enrayeront pour de bon.

Courteau a souligné que la tendance aux bagarres était à la baisse ces dernières saisons, tout comme dans les autres circuits nord-américains - dont la LNH. Il a souligné que 55 pour cent de ses joueurs n'avaient pris part à aucun combat en 2014-15, et que 71 pour cent avaient jeté les gants trois fois ou moins. Pour poursuivre dans cette direction, la LHJMQ a adopté un nouveau règlement qui sera encore plus coercitif.

Désormais, un joueur impliqué dans plus de 10 combats écopera de cinq matchs de suspension, et purgera cinq matchs pour chaque bataille supplémentaire. Selon le site Internet hockeyfights.com, un total de 19 joueurs du circuit Courteau ont atteint ce plateau la saison dernière - le meneur à ce chapitre étant le dur à cuire des Saguenéens de Chicoutimi Reid Halabi, avec 25.

«(Ce règlement) vise vraiment un nombre restreint de joueurs, et on veut qu'ils réalisent l'impact qu'il aura sur eux, a dit Courteau. On ne s'attend pas à une augmentation des bagarres, bien au contraire, on s'attend plutôt à ce que nos directeurs généraux et nos entraîneurs passent le message aux quelques joueurs qui ont pris part à un nombre inapproprié de bagarres au cours des dernières saisons.»

Outre ce nouveau règlement sur les bagarres, la LHJMQ en a adopté un pour contrer la simulation et a modifié le format de la prolongation à trois contre trois. Un superviseur des juges de ligne sera également ajouté cette saison afin de s'assurer de la qualité de l'arbitrage. Courteau a d'ailleurs souligné l'embauche, il y a quelques semaines, de l'ex-arbitre de la LNH Jean Morin à titre de conseiller spécial à l'équipe des superviseurs.

«Vous savez, les matchs de hockey sont beaucoup plus rapides aujourd'hui, depuis l'élimination de la ligne rouge, alors la supervision des juges de ligne est devenue un facteur important pour nous, a rappelé Courteau. En ce sens (l'embauche de Morin) va donner une ressource additionnelle à nos juges de ligne.»

D'autre part, le commissaire de la ligue est demeuré très vague dans le dossier de la copropriété des Remparts de Québec et de l'Armada de Blainville-Boisbriand par l'entreprise Québecor. Il n'a d'ailleurs pas établi d'échéancier pour rendre sa décision et a répété que toutes les options étaient envisageables - même le statu quo. Lorsqu'un membre des médias lui a demandé si la lenteur du processus était attribuable au fait que la ligue cherchait un groupe d'investisseurs pour faire l'acquisition de l'une ou l'autre des concessions, Courteau a été catégorique.

«Je ne suis pas à la recherche de nouveaux investisseurs. En ce moment, il faut arriver avec une proposition aux gouverneurs de la ligue et aux membres avant de déterminer ce qui pourrait survenir par la suite. (...) Mais tous les scénarios plausibles sont envisagés afin de faire la meilleure recommandation possible.»

Courteau, qui en sera à sa 30e année à la tête de la LHJMQ, a aussi indiqué qu'il n'avait pas l'intention de préparer sa sortie. Selon lui, «il y a tellement de beaux défis» qui se dressent à l'horizon qu'il ne pense nullement à la retraite ou à céder son poste à un dauphin.

«Mon principe, c'est que la journée où mon crayon ou mon ordinateur portable deviendra trop lourd, alors ce sera à ce moment que je commencerai à songer à laisser ma place à quelqu'un d'autre, a confié l'homme âgé de 57 ans. J'aime tellement ce que je fais - la passion est toujours là - que personnellement, je n'ai pas l'intention de céder ma place ou d'annoncer ma retraite. Ce sera au bureau des gouverneurs à prendre la décision.»

Le premier match de la saison de la LHJMQ aura lieu jeudi, à 19h30, et il opposera les Cataractes de Shawinigan au champion en titre de la Coupe du Président, l'Océanic de Rimouski.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer