Nouveau Colisée de Québec: un joyau pour la LHJMQ

Le nouvel amphithéâtre pourrait être perçu comme un... (Photo Patrice Laroche, Le Soleil)

Agrandir

Le nouvel amphithéâtre pourrait être perçu comme un symbole de plus des inégalités entre les petits et grands marchés de la LHJMQ. Les Remparts, qui attirent déjà les foules les plus importantes de la Ligue, devraient voir leur nombre de spectateurs bondir.

Photo Patrice Laroche, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MONTRÉAL) Il a été construit avec des millions de fonds publics dans l'espoir d'attirer une équipe de la Ligue nationale de hockey. Mais dès l'automne prochain, le nouveau Colisée de Québec va plutôt accueillir une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

L'amphithéâtre de 400 millions va détonner dans cette ligue où plusieurs arénas sont très modestes. Selon nos calculs, son coût de construction dépassera même à lui seul la valeur foncière de tous les autres arénas de la LHJMQ mis ensemble.

Selon les plus récents rôles d'évaluation, les 17 autres arénas de la Ligue ont une valeur foncière combinée de 244 millions de dollars, une fraction des 400 millions que doit coûter le prochain domicile des Remparts de Québec (voir chiffres plus bas).

À la lumière de ces chiffres, le nouvel amphithéâtre pourrait être perçu comme un symbole de plus des inégalités entre les petits et grands marchés de la LHJMQ. Après tout, les Remparts, qui attirent déjà les foules les plus importantes de la Ligue, devraient voir leur nombre de spectateurs bondir.

L'équipe a attiré une moyenne de 9420 spectateurs lors des matchs réguliers de la saison dernière. La moyenne de la LHJMQ était de 3183. L'écart risque de se creuser avec l'attrait que suscitera l'aréna de 18 482 sièges.

« C'est certain qu'on s'attend à un effet de nouveauté, à un certain engouement », explique Nicole Bouchard, porte-parole des Remparts.

Mais chez les autres équipes de la LHJMQ consultées par La Presse, l'arrivée de cet aréna digne de la Ligue nationale n'effraie personne. Il est plutôt perçu d'un bon oeil, presque comme une bénédiction.

« Ça renforce notre ligue. Que les Remparts puissent jouer dans le nouveau Colisée, c'est extraordinaire. Je pense que ça va aider à la couverture médiatique. C'est bon pour tout le monde », croit le directeur administratif du Drakkar de Baie-Comeau, Serge Proulx.

Le Drakkar évolue dans un amphithéâtre évalué à 5,1 millions et qui peut accueillir 3000 personnes. Le nouvel amphithéâtre de Québec aura coûté presque 80 fois la valeur foncière de l'aréna du Drakkar et comptera 15 000 sièges de plus... sans parler des loges.

« Je ne pense pas que la grosseur de l'amphithéâtre a un impact sur les résultats, note quant à lui Daniel Massé, copropriétaire des Foreurs de Val-d'Or. Dans les 20 dernières années, on a gagné trois Coupes du Président à Val-d'Or, alors que sur la même période, les Remparts n'en ont gagné aucune. »

Un coup de pouce pour la Ligue

Les Remparts ont été rachetés en novembre dernier par Québecor, qui sera gestionnaire du nouveau Colisée, propriété de la Ville de Québec. Le nouveau propriétaire de l'équipe a tout de suite annoncé son intention d'installer les Remparts dans le nouvel aréna, en précisant être toujours en quête d'une équipe de la Ligue nationale. Québecor estime que les Remparts pourraient cohabiter avec de nouveaux Nordiques.

L'arrivée de cet amphithéâtre pharaonique pour le hockey junior majeur pourrait augmenter l'intérêt des Québécois envers la LHJMQ, estime le président des Olympiques de Gatineau.

« Chaque fois qu'une équipe de notre ligue obtient un plus bel aréna, c'est positif pour tout le monde, lance Alain Sear. On est contents pour les Remparts, même si on est un peu jaloux! »

Les Olympiques aussi rêvent à un nouvel amphithéâtre. Le Centre Robert-Guertin, évalué à 9,5 millions et comptant 3200 sièges, doit être remplacé dans les prochaines années.

Gatineau envisage la construction d'un centre multifonctionnel de 63,5 millions maximum - un coût incluant la démolition du Centre Robert-Guertin. Le nouvel aréna comprendra 4000 sièges et 38 loges, 10 de plus que l'ancien.

L'arrivée du nouveau Colisée de Québec pourrait aussi augmenter les assistances de la LHJMQ, qui sont en baisse depuis le sommet atteint lors de la saison 2005-2006. Sans surprise, la Ligue se réjouit de l'arrivée du nouvel aréna, le plus cher de tout le hockey junior majeur canadien.

« La priorité du commissaire de la Ligue, Gilles Courteau, était de s'assurer que les Remparts puissent évoluer dans le nouvel amphithéâtre à Québec », note le porte-parole de la LHJMQ, Photi Sotiropoulos. Dès l'automne prochain, ce sera chose faite.

À lui seul, le coût de construction du nouveau Colis ée de Québec va dépasser la valeur foncière de tous les arénas de la LHJMQ. Voici leur valeur foncière par ordre décroissant.

Phoenix de Sherbrooke

28,4 millions

Sièges : 3718

Sea Dogs de Saint-Jean 

27,6 millions

Sièges : 6297

Cataractes de Shawinigan

27,4 millions

Sièges : 4350

Mooseheads de Halifax

21,2 millions

Sièges : 10 595

Armada de Blainville-Boisbriand

19,7 millions 

Sièges : 3269

Titan d'Acadie-Bathurst

15,3 millions

Sièges : 3162

Huskies de Rouyn-Noranda

14,4 millions

Sièges : 2993

Voltigeurs de Drummondville

12,6 millions

Sièges : 2889

Océanic de Rimouski

12,4 millions

Sièges : 4415

Tigres de Victoriaville

11,1 millions

Sièges : 2753

Olympiques de Gatineau

9,5 millions

Sièges : 3196

Wildcats de Moncton

9,5 millions

Sièges : 6450

Saguenéens de Chicoutimi

9,3 millions

Sièges : 3759

Screaming Eagles de Cap-Breton

8,5 millions

Sièges : 5010

Foreurs de Val-d'Or

6,2 millions

Sièges : 2398

Islanders de Charlottetown

5,9 millions

Sièges : 3690

Drakkar de Baie-Comeau

5,1 millions

Sièges : 2779

Total : 244,1 millions

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer