Un duel de gardiens qui en rappelle un autre

Les gardiens Denis Godla, de la Slovaquie, et... (Photos La Presse et PC)

Agrandir

Les gardiens Denis Godla, de la Slovaquie, et Zachary Fucale, du Canada.

Photos La Presse et PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec un peu d'imagination, on pourrait presque imaginer un duel qui nous rappellerait une époque pas si lointaine à Montréal...

Dans le coin droit, un gardien canadien hautement coté, Zachary Fucale, 6 pi 2 po, choix de deuxième ronde du CH en 2013, champion de la Coupe Memorial et destiné à une belle carrière dans la LNH, irréprochable derrière une équipe surpuissante au Championnat mondial.

Dans le coin gauche, un petit gardien slovaque de 5 pi 11 po, Denis Godla, jamais repêché, pas même le numéro un de son pays en ouverture de tournoi, venu en relève après le troisième but du Canada lors du match d'ouverture et étonnant d'efficacité depuis.

Est-il nécessaire d'évoquer Carey Price et Jaroslav Halak?

Début de match serré

À la surprise générale, il y a eu un match hier soir, du moins pendant deux périodes. Les chances de marquer ont même été partagées en première période. Godla a été le seul à céder sur un but de l'étonnant Nic Petan. Le tir était précis dans la partie supérieure, mais les gardiens n'aiment jamais donner des buts du côté rapproché au-dessus de la mitaine.

Fucale a fait quelques arrêts importants en première, dont un crucial avec un peu plus de cinq minutes à faire sur une échappée alors que le Canada menait seulement par un but. Godla et Fucale ont reçu six tirs chacun.

Mais en deuxième, le Canada a dominé sur toute la ligne et Godla a été bombardé de 16 tirs. Il a cédé deux fois. Fucale en a reçu seulement cinq, il n'y pouvait rien sur le but marqué dans les derniers instants de la période.

Les performances de Godla lui vaudront peut-être le privilège d'être repêché par un club de la LNH en juin. Il a mal paru sur le but fatal d'Anthony Duclair en troisième, mais dans l'ensemble, il a bien maîtrisé la situation - des rebonds surtout - et a permis aux Slovaques d'atteindre le carré d'as, un exploit qui semblait hautement improbable en début de tournoi.

Fucale a été irréprochable sans être très occupé; il a donné seulement deux buts en quatre rencontres. Il faut s'attendre à le voir de nouveau devant le filet en finale contre les Russes.

Carey Price n'est pas prêt à céder sa place, mais, avec de la patience, Fucale fera sa niche éventuellement, à Montréal ou ailleurs!

Godla? On verra l'avis des recruteurs. Feu de paille ou espoir de la LNH? La marche sera néanmoins haute pour lui... mais il pourra toujours s'inspirer de Halak, un choix de neuvième ronde de 5 pi 11 po lui aussi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Un classique Canada-Russie en finale

    Hockey junior

    Un classique Canada-Russie en finale

    «On veut l'or», s'est mise à scander la foule au Air Canada Centre dans les dernières minutes du match de demi-finale entre le Canada et la... »

  • La Russie ne craint pas le Canada

    Hockey junior

    La Russie ne craint pas le Canada

    Malgré une ronde préliminaire désastreuse, les Russes ont trouvé le moyen de se rendre en finale. Ils ont éliminé dimanche les Suédois dans un match... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer