Équipe Canada junior: le mystère Connor McDavid

Connor McDavid a patiné avec ses coéquipiers d'Équipe... (Photo Nathan Denette, PC)

Agrandir

Connor McDavid a patiné avec ses coéquipiers d'Équipe Canada junior, hier, en banlieue de Toronto.

Photo Nathan Denette, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Toronto) Quand Connor McDavid est arrivé hier dans le sous-sol d'un hôtel de Toronto, les journalistes ont fondu sur lui comme un aigle sur sa proie. La vitesse avec laquelle ils l'ont entouré ne laissait aucun doute sur les attentes que suscite l'attaquant de 17 ans.

«Je vais bien. J'ai enlevé le plâtre de ma main cette semaine. Je peux patiner», a rassuré McDavid de sa petite voix habituelle, une espèce de murmure à la limite du chuchotement.

À deux semaines du début du Championnat mondial de hockey junior à Montréal, les meilleurs espoirs du pays se rassemblent dans les prochains jours à Toronto. Comme chaque année, les dirigeants d'Équipe Canada devront s'atteler à la tâche ingrate qui consiste à choisir les meilleurs joueurs pour affronter le reste du monde et à renvoyer les autres à la maison.

Ils sont 30 surdoués du hockey à ce camp final. Seuls 22 prendront part à la compétition.

Le Canada n'a pas remporté l'or depuis 2009. Pis, le pays n'a pas gagné de médaille lors des deux dernières éditions. «On sent que les gens au pays nous considèrent encore comme des favoris, qu'ils pensent encore qu'on peut gagner l'or», a dit hier l'entraîneur-chef d'Équipe Canada junior, Benoît Groulx.

Si la pression sera grande sur les 22 joueurs, elle sera encore plus grande sur McDavid. Le jeune est présenté comme le prochain Sidney Crosby. Son nom figure en tête des espoirs en vue du prochain repêchage de la LNH.

Quand McDavid s'est blessé à la main droite lors d'un combat il y a un mois, plusieurs se sont demandé si les chances du Canada pour ce Mondial ne s'étaient pas évanouies. Dans les dernières semaines, son opération et sa guérison ont fait les manchettes au Canada anglais. Sauf que voilà: tout laisse croire que Connor McDavid sera rétabli pour le tournoi.

«J'ai déjà recommencé à patiner cette semaine et j'ai même pu faire quelques tirs frappés», a assuré McDavid, qui joue dans la Ligue de hockey de l'Ontario avec les Otters d'Erie.

Groulx entend jouer de prudence avec lui. Pas question de brûler les étapes. McDavid va commencer par patiner avec ses coéquipiers - comme il l'a fait hier soir en banlieue de Toronto -; il va ensuite commencer les entraînements avec contact. L'entraîneur espère que, si tout va bien, McDavid va pouvoir jouer l'un des matchs préparatoires. «Nos matchs hors concours se terminent le 23 décembre, alors ça nous laisse un peu de temps pour qu'il se remette», note Groulx.

Quel impact?

La grande frayeur nationale semble donc pouvoir finir. Chose certaine, McDavid fait partie d'office des 22 joueurs dans la formation.

«Si je n'avais pas de place pour Connor McDavid dans l'équipe, on aurait tout un club! lance Groulx en rigolant. C'est évident que McDavid sera l'un des meilleurs joueurs de l'équipe. Il faut simplement se servir de notre gros bon sens. On veut avoir Connor à 100%. Et si, pour ça, il faut attendre un peu plus longtemps, c'est ce qu'on va faire.»

La question est donc de savoir quel Connor McDavid va se présenter le 26 décembre lorsque le Canada affrontera la Slovaquie au Centre Bell. Ceux qui pensent que le joueur de 17 ans va survoler la compétition ont la mémoire courte: très peu de joueurs de son âge ont réussi l'exploit.

La comparaison avec Sidney Crosby offre une piste. Lors de son premier Mondial junior, en 2004 alors qu'il avait 16 ans, Crosby avait récolté 5 points. L'année suivante, il avait inscrit neuf points. Il s'agissait d'une bonne récolte, mais qui le plaçait au quatrième rang des compteurs canadiens au Mondial 2005, derrière Patrice Bergeron, Ryan Getzlaf et Jeff Carter. Il était loin de survoler le tournoi.

McDavid, lui, a inscrit un but et trois aides l'année dernière lors du Mondial junior disputé en Suède. C'est un point de moins que Crosby à 16 ans.

______________________________________________

Drouin reste dans la LNH

Le Lightning de Tampa Bay a finalement choisi de garder Jonathan Drouin dans sa formation. Steve Yzerman a annoncé hier que l'équipe n'avait pas l'intention de permettre à Drouin de se joindre à Équipe Canada junior. L'absence du joueur de centre sera coûteuse pour la sélection canadienne, puisque Drouin avait été le deuxième compteur de l'équipe l'année dernière en Suède, avec 9 points, 2 de moins qu'Anthony Mantha.

______________________________________________

Courte nuit pour Morin et Gauthier

Les deux joueurs de l'Océanic de Rimouski qui sont avec l'équipe nationale junior ont eu une courte nuit hier. Mercredi matin, Samuel Morin, Frédérik Gauthier et leurs coéquipiers sont partis vers Sherbrooke pour un match en soirée. En pleine tempête, leur autobus a été pris dans un carambolage. Le match du soir a dû être repoussé d'une demi-heure pour commencer à 19h30. Tout de suite après la partie, le défenseur et l'attaquant ont ensuite fait le trajet entre Sherbrooke et Montréal en pleine tempête. C'était encore la tempête, hier, quand leur avion a atterri à Toronto...

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer