La folie à Val-d'Or

La ville de Val-d'Or a vibré au rythme... (Photo Andy Klink, Foreurs de Val d'Or)

Agrandir

La ville de Val-d'Or a vibré au rythme de la victoire de ses Foreurs lors du septième match de la finale du circuit Courteau contre le Drakkar de Baie-Comeau.

Photo Andy Klink, Foreurs de Val d'Or

(London) Une équipe de hockey victorieuse. Une rue principale en folie. Les klaxons qui résonnent dans la nuit. Montréal après la victoire du Canadien? Non, plutôt Val-d'Or après celle des Foreurs.

Mardi, les Foreurs ont vaincu le Drakkar de Baie-Comeau, en remportant le septième match de la série finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et un laissez-passer pour la Coupe Memorial. Le match avait lieu sur la Côte-Nord. Mais dès le coup de sifflet final, la 3e Avenue à Val-d'Or s'est remplie de partisans.

«C'était l'hystérie, la ville était en liesse», raconte le maire. À ce moment-là, Pierre Corbeil était dans un avion entre Baie-Comeau et Val-d'Or. Il a atterri vers 2h du matin devant une foule de plus de 300 personnes.

«Je n'en revenais pas. Les gens ont attendu le retour des joueurs à l'aéroport jusqu'à 3h du matin, raconte-t-il. Je ne m'attendais vraiment pas à ça.»

Pour soutenir leur équipe dans le match ultime, plusieurs Valdoriens avaient fait la longue route jusqu'à Baie-Comeau en voiture, en passant par Chibougamau et des routes tortueuses.

Le premier magistrat a de quoi sourire: il a remporté son pari avec le maire de Baie-Comeau. Ce dernier devra animer la prochaine séance du conseil municipal vêtu du chandail des Foreurs. Déjà, le drapeau de Val-d'Or flotte sur l'hôtel de ville des rivaux.

Tout cela - les célébrations, l'euphorie, la victoire de la Coupe du président - représente un baume pour l'équipe et la ville, croit le maire. Les Foreurs font partie de ce que l'on qualifie de «petit marché» dans la LHJMQ. Leurs matchs sont souvent disputés devant seulement 800 spectateurs.

«Espérons que ça va faire l'effet d'un électrochoc, dit-il. Qu'on va se rendre compte que ça vaut la peine de soutenir notre équipe parce qu'au bout du compte, Val-d'Or est une ville de hockey.»




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer