Le Canada écrase l'Allemagne en lever de rideau

Le capitaine d'Équipe Canada junior, Ryan Nugent-Hopkins (au... (Photo Nathan Denette, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le capitaine d'Équipe Canada junior, Ryan Nugent-Hopkins (au centre), célèbre son but avec ses coéquipiers.

Photo Nathan Denette, La Presse Canadienne

Partager

Dossiers >

Championnat mondial de hockey junior

Sports

Championnat mondial de hockey junior

Notre dossier sur le Championnat du monde de hockey junior. »

Sur le même thème

Donna Spencer
La Presse Canadienne
Oufa

La cape noire que Ryan Nugent-Hopkins avait sur les épaules était symbolique des attentes qu'on avait placées à l'endroit du capitaine de l'équipe canadienne en vue du Championnat mondial de hockey junior.

>>> Commentez ce match sur le blogue de hockey junior

Le personnel d'entraîneurs de la formation canadienne remettra cette cape, après chaque match du tournoi, au joueur s'étant le plus distingué.

La prestation de cinq points de Nugent-Hopkins dans la victoire de 9-3 du Canada contre l'Allemagme, mercredi, lui a permis d'en devenir le premier récipiendaire.

«Tu as besoin de gestes héroïques dans une compétition comme celle-ci, a expliqué l'entraîneur-chef canadien Steve Spott aux journalistes après la rencontre. Les rondelles de match, les casques d'ouvrier.... Tout a été fait avec ce genre de chose, mais on a pensé que la cape serait quelque chose d'unique. Et c'est aussi un petit peu gênant de le porter dans le vestiaire devant vous.

«Ça pourrait aller à un joueur qui a réalisé un arrêt brillant ou a bloqué un tir à un moment-clé, mais je crois que pour ce match-ci, c'était évident. Il a connu un excellent match et il est le meneur de notre équipe.»

Nugent-Hopkins a été le chef de file du Canada avec une récolte d'un but et quatre mentions d'aide, alors qu'il a affiché ses talents de fabricant de jeu - quoique contre une équipe qui n'avait pratiquement aucune chance de battre les Canadiens.

Les feux de la rampe sont tournés vers le seul véritable joueur de la LNH de l'équipe canadienne, en cette saison où la ligue a mis ses athlètes en lock-out, et donc rendu l'attaquant des Oilers d'Edmonton disponible.

«Peu importe où tu te retrouves, il y a de la pression et des attentes, a noté Nugent-Hopkins. Le fait d'être originaire du Canada, cela vient avec beaucoup de pression. Mais de la pression, nous allons aussi nous en mettre sur nous-même, ainsi que les uns sur les autres.»

Son compagnon de trio Mark Scheifele a marqué deux buts, dont un en désavantage numérique, tandis que Jonathan Huberdeau a enfilé un but et amassé deux aides. Ces trois joueurs-là auraient probablement joué dans la LNH, cette saison, n'eut été du lock-out.

«Ils ont tous trois une mentalité de joueur de la Ligue nationale et des capacités de joueur de la Ligue nationale», a affirmé Spott.

Nugent-Hopkins a déjà disputé une saison avec les Oilers. Scheifele est un espoir des Jets de Winnipeg tandis que les droits de Huberdeau appartiennent aux Panthers de la Floride.

Ty Rattie, Ryan Strome, Jonathan Drouin ainsi que les défenseurs Xavier Ouellet et Tyler Wotherspoon ont enfilé les autres buts du Canada.

Le gardien Malcolm Subban a bloqué 25 tirs dans la victoire. Le frère cadet de P.K. Subban affrontera la Slovaquie vendredi et sera le gardien no 1 de l'équipe pour l'ensemble du tournoi, a fait savoir Spott.

«Nous visons d'y aller avec Malcolm», a affirmé l'entraîneur.

L'Allemagne compte six joueurs de la Ligue canadienne de hockey dans sa formation, dont Tobias Rieder, qui joue pour Spott avec le défenseur canadien Ryan Murphy chez les Rangers de Kitchener.

Rieder, Leonhard Pfoderl et Nickolas Latta ont marqué pour l'Allemagne, tandis qu'Elmar Trautmann a repoussé 37 tirs devant 3618 spectateurs à l'aréna d'Oufa.

Spott a réuni Nugent-Hopkins, Scheifele et Huberdeau dès la première séance d'entraînement du camp de sélection, le 11 décembre, même si Scheifele est un centre naturel. Ce dernier oeuvre à titre d'ailier droit avec l'équipe canadienne.

Avant le début du championnat mondial, le seul temps qu'ils ont passé ensemble en situation de match a été lors de la rencontre intra-équipe disputée à Calgary, pendant le camp de sélection, et dans l'un des deux affrontements préparatoires disputés en Finlande.

Spott a accordé un repos aux trois joueurs en vue de deux matchs préparatoires disputés contre des joueurs universitaires pendant le camp de sélection. Huberdeau a raté le match d'avant-tournoi du Canada contre la Finlande, la semaine dernière, afin de purger le dernier match d'une suspension imposée par la LCH.

«C'est sûr qu'il faut quelques matchs pour s'habituer à ses compagnons de trio et qu'il y ait un peu de chimie, mais j'ai trouvé que nous avons bien travaillé ensemble, a indiqué Nugent-Hopkins. J'avais le sentiment que chacun savait où se trouvaient les deux autres sur la patinoire.»

Les trois se sont mis d'accord, avant la rencontre, sur le fait qu'ils devaient jouer à la mesure des attentes placées à leur endroit.

«Je crois que nous l'avons fait, et il faut continuer d'ajouter à notre chimie», a déclaré Scheifele.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer