• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Coupe des Présidents: les Américains dans le siège du conducteur 

Coupe des Présidents: les Américains dans le siège du conducteur

Phil Mickelson a calé un coup roulé de... (Photo Julio Cortez, Associated Press)

Agrandir

Phil Mickelson a calé un coup roulé de 12 pieds pour un oiselet au 18e trou.

Photo Julio Cortez, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
JERSEY CITY, New Jersey

Phil Mickelson a calé un coup roulé de 12 pieds pour un oiselet au 18e trou, couronnant ainsi une autre journée faste pour les Américains à la Coupe des Présidents.

Les États-Unis ont gagné quatre des cinq matchs disputés selon la formule quatre balles, et ont entamé le week-end avec une avance de 8-2 contre l'équipe internationale. Il s'agit de l'écart le plus important après deux journées depuis la création de la Coupe des Présidents en 1994.

Une autre journée comme celle-ci et c'est ce que l'équipe internationale sera - de l'histoire.

Mickelson et Kisner n'ont jamais mené contre Jason Day et Marc Leishman avant le 18e trou, une normale-3, au Liberty National. Mickelson a réussi son coup roulé pour un oiselet, et Leishman a raté le sien de la même distance.

Justin Thomas et Rickie Fowler l'ont de nouveau facilement emporté, cette fois-ci 3-et-2 contre Louis Oosthuizen et Branden Grace, infligeant du même coup une première défaite au tandem sud-africain en six affrontements.

Le match le plus court fut celui des recrues américaines Kevin Chappell et Charley Hoffman, qui ont mis un terme au duel après seulement 13 trous.

Mickelson, qui a participé aux 12 éditions de la Coupe des Présidents, a signé 24 victoires pour égaler la marque appartenant à Tiger Woods et réalisée en huit participations. Woods a suivi 'Lefty» à titre d'adjoint au capitaine de l'équipe américaine, Steve Stricker.

Et c'est à peu près tout ce que l'équipe internationale a pu faire.

Le Canadien Adam Hadwin et Hideki Matsuyama menaient par deux avec quatre trous à jouer contre Jordan Spieth et Patrick Reed, et ils ont finalement dû se contenter du match nul. Ce résultat ressemblait néanmoins à une petite victoire pour l'équipe internationale, puisque Spieth avait un coup roulé à effectuer pour un oiselet sur chacun des deux derniers trous - et qu'il les a ratés.

L'équipe internationale tentera de rebondir samedi, alors qu'il y aura huit parties à l'affiche. Les Américains ne sont déjà plus qu'à sept points et demi de soulever la coupe des Présidents.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer