• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Tiger Woods endormi au volant au moment de son arrestation 

Tiger Woods endormi au volant au moment de son arrestation

Tiger Woods a dit aux policiers qu'il avait... (PHOTO AP)

Agrandir

Tiger Woods a dit aux policiers qu'il avait consommé plusieurs médicaments sur ordonnance peu de temps avant son arrestation.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
Associated Press
Jupiter, Floride

Le golfeur Tiger Woods a été retrouvé endormi au volant en bordure d'une autoroute à six voies de Floride au petit matin, le moteur en marche et le clignotant droit actionné. Il avait des problèmes d'élocution et parlait lentement, même si aucune trace d'alcool n'a été retrouvée dans son système et qu'il ignorait à quelle distance il se trouvait de sa demeure de Hobe Sound.

Les détails contenus dans le rapport de police rendu disponible mardi n'ont pas permis de déterminer où il se trouvait dans les heures qui ont précédé ce mystérieux incident, bien qu'ils aient confirmé ce qu'affirmait Woods dans un communiqué émis en soirée la veille - à savoir qu'il n'avait pas consommé d'alcool avant de prendre le volant.

Les policiers ont affirmé que Woods avait collaboré «autant que possible» avec eux, bien qu'il avait de la difficulté à garder les yeux ouverts.

Le rapport a été diffusé au lendemain du séjour de quelques heures de Woods dans la prison du comté de Palm Beach pour conduite avec les facultés affaiblies. Sa photo d'identité prise en prison illustrait parfaitement la déchéance de Woods, après qu'il eut dominé l'univers du golf professionnel pendant une décennie.

La photo d'identité judiciaire de Tiger Woods diffusée... (AFP) - image 2.0

Agrandir

La photo d'identité judiciaire de Tiger Woods diffusée lundi.

AFP

Par voie de communiqué émis lundi soir, Woods a déclaré qu'il avait été affecté par «une réaction inattendue» à ses médicaments sur ordonnance.

Woods avait d'ailleurs dit aux policiers qu'il avait consommé plusieurs médicaments sur ordonnance.

Selon le rapport d'incident, les policiers ont repéré des dégâts récents du côté du conducteur du véhicule de Woods - il y avait deux crevaisons, ainsi que de légers dommages aux jantes. Il y avait également quelques égratignures aux pare-chocs avant et arrière de la voiture du côté conducteur, et le feu arrière du côté passager semblait brûlé.

Le rapport indique que Woods a échoué un test de sobriété effectué en bordure de la route parce qu'il était incapable de garder son équilibre ou de suivre les directives. À un certain moment, Woods a failli trébucher et un policier s'est précipité pour le rattraper, s'il avait à le faire.

Les tests d'ivressomètre n'ont cependant relevé aucune trace d'alcool. Les policiers ont ajouté que Woods avait accepté de fournir un échantillon d'urine.

Vêtu d'un t-shirt blanc et d'un short sportif noir, Woods a dit aux policiers qu'il revenait d'une ronde de golf à Los Angeles. Le golfeur avait écrit sur son site internet la semaine dernière qu'il ne serait pas en mesure de tester son dos pendant trois mois à cause d'une récente intervention chirurgicale.

Le rapport précise que Woods a changé sa version des faits sur l'endroit d'où il venait et vers où il se dirigeait. Son véhicule était stationné dans la direction opposée à sa résidence de Jupiter Island.

Les documents judiciaires stipulent que Woods consomme quatre médicaments, dont le Vicodin. Le Vicodin est un analgésique opioïde. Les trois autres médicaments semblent avoir été mal épelés. L'un ressemble à du Solax (relaxant musculaire) ou du Solox (reflux gastrique). Un autre laisse croire qu'il s'agit d'Etorix, un antidouleur qui n'est toujours pas approuvé aux États-Unis.

Le rapport ajoute que Woods était «extrêmement somnolent», et un policier a constaté que Woods avait beaucoup de difficulté à garder les yeux ouverts et à marcher. Dans un rapport d'incident rédigé par les quatre policiers présents sur les lieux, Woods a continué d'être somnolent même après le premier contact avec eux.

Détenteur de 14 titres du Grand Chelem en carrière, mais aucun depuis l'Omnium des États-Unis de 2008, Woods doit comparaître en cour le 5 juillet.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer