• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Le golf de retour aux JO, mais pour combien de temps? 

Le golf de retour aux JO, mais pour combien de temps?

Le numéro 1 mondial Jason Day est le cinquième... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Le numéro 1 mondial Jason Day est le cinquième golfeur et l'un des athlètes les plus en vue à évoquer spécifiquement le virus Zika pour déclarer forfait en vue des Jeux olympiques de Rio.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
Associated Press
Akron, Ohio

Pendant plusieurs mois, le plus gros mal de tête des organisateurs du tournoi de golf olympique était la construction d'un nouveau parcours à Rio de Janeiro.

Ce n'était rien comparativement à leur prochain obstacle majeur. Qui va jouer?

Pas moins de 10 joueurs admissibles ont dit qu'ils ne participeraient pas aux Olympiques au cours des deux derniers mois, six d'entre eux en raison des inquiétudes liées au virus Zika. La dernière semaine à elle seule a été particulièrement dévastatrice pour le sport, qui souhaite faire bonne impression après avoir été ignoré des Jeux lors des 112 dernières années.

Rory McIlroy, un quadruple champion de tournoi majeur représentant un attrait parmi les jeunes vedettes du circuit, était le plus gros nom à avoir annulé sa présence. C'était jusqu'à ce que Jason Day, le premier joueur mondial, fasse de même mardi. Shane Lowry et Branden Grace prévoient fonder une famille sous peu et resteront à la maison en raison du Zika.

Ce sont quatre joueurs du top-25 qui ne seront pas à Rio, et d'autres pourraient emboîter le pas.

L'un d'entre eux pourrait être Jordan Spieth, qui a qualifié sa présence d'«incertaine», mardi.

«J'ai toujours été excité à l'idée d'avoir cette occasion, mais il y a quelques facteurs différents qui peuvent faire en sorte que quelqu'un décide de ne pas y aller. Ce n'est pas un seul problème, il y en a quelques-uns», a déclaré Spieth en mentionnant le Zika, la sécurité et la violence dans le pays.

La Fédération internationale de golf (FIG) a cessé de répondre à chaque désistement parce qu'elle répétait toujours la même chose: elle est déçue, mais elle comprend que chaque joueur puisse décider de sa volonté.

«Malheureusement avec ce qui se passe au Brésil et à Rio avec le virus Zika, il y a des chances que ça se produise et je ne peux mettre ma famille dans cette position, surtout avec le futur enfant que nous voulons avoir», a commenté Day.

Alors que le sport est assuré d'avoir sa place aux Jeux de Tokyo en 2020, le Comité international olympique (CIO) se prononcera l'an prochain pour décider si le golf sera au programme des Jeux subséquents. Et ça n'aide pas lorsque plusieurs vedettes se désistent pour différentes raisons.

Comme les pays sont limités à deux joueurs (un maximum de quatre s'ils font partie du top-15), seulement 18 joueurs du top-50 seront à Rio - en date de mardi.

Le directeur de la FIG, Antony Scanlon, qui a été impliqué dans l'organisation de neuf Jeux olympiques, croit que le golf pourrait tout de même être un bon spectacle.

«Nous nous sommes engagés à ce que les meilleurs joueurs soient là, a dit Scanlon. La décision qu'ils prennent est personnelle. Nous ne pouvons pas prendre de décisions pour eux. Tout ce qu'on peut faire, c'est de comprendre leur choix. Après les Jeux, nous aurons deux champions, des médaillés d'or qui feront partie de l'histoire.

«Lorsque les membres du CIO viendront au terrain, ils auront du bon temps. Ils vont voir un sport où l'on peut être près des joueurs et voir leur passion et leur détermination. Tout ce qu'on peut faire, c'est de s'assurer de livrer une bonne compétition.» 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer