• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Landry et Johnson partagent la tête à l'Omnium des États-Unis 

Landry et Johnson partagent la tête à l'Omnium des États-Unis

Andrew Landry... (Photo John David Mercer, USA Today)

Agrandir

Andrew Landry

Photo John David Mercer, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
Associated Press
Oakmont

Il y a un nom familier au sommet du classement de l'Omnium des États-Unis après une longue journée au Oakmont Country Club.

Dustin Johnson, qui a effectué trois coups roulés au dernier trou pour échapper le titre l'an dernier à Chambers Bay, a complété un marathon de 36 trous, vendredi, et a atteint un score cumulatif de moins-4 pour rejoindre Andrew Landry, le meneur après une ronde, en tête.

> Consultez le tableau des meneurs

«Qu'est-ce qui s'est passé l'an dernier?», a lancé Johnson à la blague.

La grosse différence, c'est que Johnson est à mi-chemin dans le tournoi tandis que Landry doit toujours disputer trois rondes.

L'autre différence, c'est que Johnson a déjà fait face à la pression - même s'il ne l'a pas toujours bien gérée - tandis que Landry est un joueur qualifié classé au 624e rang mondial. Landry n'a effectué qu'un coup vendredi, pour compléter sa première ronde avec un coup roulé de 10 pieds pour l'oiselet.

«J'ai un bon plan de match pour ce parcours, a déclaré Johnson. Et si je continue à bien frapper ma première balle, je serai dur à battre.»

Johnson a complété la deuxième ronde quelques instants après que le jeu eut été suspendu en raison de la noirceur à 20 h 42. En terminant, il s'est donné l'avantage de ne pas avoir à se présenter tôt au terrain pour conclure sa ronde.

«Il a joué de brillante manière, a dit son compagnon de jeu, Sergio Garcia. C'est impressionnant. Il a bien frappé avec son décocheur, très loin. Je ne crois pas qu'il a raté plusieurs coups. Sur 36 trous à Oakmont, de ne faire qu'un seul boguey, ça démontre qu'il joue très, très bien. Il sera difficile à battre, mais je vais essayer.»

Garcia a réussi un long coup roulé au dernier trou pour sauver la normale et se retrouve à deux coups des meneurs.

«Je suis trop vieux pour ça, a déclaré l'Espagnol de 36 ans. Nous savons à quel point à l'Omnium des États-Unis est difficile et ici, à Oakmont, ce l'est encore plus.»

Lee Westwood est à un coup des meneurs, mais comme Landry, il devra disputer 36 trous, samedi.

«C'était bien, l'un des meilleurs départs que j'ai eu, a dit Westwood. Je me sentais confiant et j'ai frappé beaucoup de bons coups.»

D'importantes averses ont forcé l'annulation de la ronde jeudi, et font en sorte que les dirigeants doivent trouver des solutions. Comme aucune précipitation n'est prévue pour la fin de semaine, ils sont optimistes que tous les joueurs auront terminé le tournoi d'ici dimanche soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer