• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > L'Omnium des États-Unis interrompu par des orages 

L'Omnium des États-Unis interrompu par des orages

Les orages ont attendri passablement le parcours d'Oakmont, jeudi, entraînant... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
Associated Press
Oakmont

Les orages ont attendri passablement le parcours d'Oakmont, jeudi, entraînant même la suspension de la première ronde de l'Omnium des États-Unis.

Celle-ci a été interrompue pour la troisième et dernière fois au moment où le qualifié de 28 ans Andrew Landry bouclait une ronde de rêve sur l'un des parcours les plus exigeants au monde.

Après avoir commis deux bogueys consécutifs, Landry a frappé son coup d'approche à environ 10 pieds du neuvième fanion. Alors qu'il se préparait à effectuer un coup roulé pour un oiselet, la sirène annonçant qu'un violent orage s'approchait du secteur a retenti. Il était à moins-3.

«J'essayais de la faire entrer dans le trou, a confié Landry. Mais ça devient très difficile lorsque tu dois effectuer des coups roulés d'une soixantaine de pieds ici. Et c'est l'Omnium des États-Unis. Donc tu dois être très patient et attendre que les chances se présentent à toi.»

Il n'a pas été le seul golfeur recrue à l'Omnium des États-Unis à connaître une ronde mémorable. Scottie Scheffler, qui vient de compléter sa deuxième année à l'Université du Texas, pourra au moins dire qu'il aura été le meneur provisoire en première ronde. Scheffler, l'un des neuf golfeurs qui ont pu compléter leur ronde, a joué 69.

«Je me sens assez bien. Je n'ai pas encore pu le réaliser, a-t-il déclaré. D'autres golfeurs vont de toute évidence réaliser de bonnes rondes (demain). Nous sommes habitués de frapper nos coups à court du fanion, et maintenant nous devons nous assurer de limiter l'effet dans nos coups. Et ta balle doit vraiment, mais vraiment, être dans l'allée si tu souhaites attaquer ces fanions.»

Danny Lee était à moins-2 après 13 trous, tout comme Bubba Watson, qui s'est contenté de normales sur ses premiers trous. Watson n'a jamais connu beaucoup de succès à l'Omnium des États-Unis, saut à Oakmont. Il avait terminé à égalité en cinquième place en 2007.

Lee Westwood, Kevin Streelman et Harris English sont tous à moins-1, à divers endroits sur le parcours.

Sept des 78 golfeurs qui ont pris le départ en matinée jouaient sous la normale, rappelant que le parcours d'Oakmont cause bien des maux de tête, notamment sur les verts.

Le champion en titre du tournoi, Jordan Spieth, a commis quelques erreurs. Il était néanmoins à plus-1 après les 12 premiers trous.

Le champion du Tournoi des Maîtres, Danny Willett, de même que Rory McIlroy et Rickie Fowler n'ont pu limiter les dégâts comme Spieth. Willett et McIlroy étaient à plus-4, tandis que Fowler se trouvait à plus-6.

Jason Day, Phil Mickelson et près de la moitié des golfeurs inscrits n'ont même pas pu disputer un trou jeudi. Ils pourraient être contraints de faire du temps supplémentaire vendredi, afin de disputer leurs 36 premiers trous réglementaires.

Il s'agissait de la pire interruption à l'Omnium des États-Unis provoquée par Dame Nature depuis celle survenue à Bethpage Black en 2009, alors qu'aucun joueur n'avait complété la première ronde.

Aucun golfeur canadien ne participe à l'Omnium des États-Unis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer