Tournoi HSBC: Kevin Kisner mène par un coup

Kevin Kisner... (Photo AP)

Agrandir

Kevin Kisner

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
Associated Press
SHANGHAI

L'Américain Kevin Kisner a quitté le terrain du Sheshan International dans la pénombre avec une avance d'un coup et une impressionnante liste de poursuivants, à la veille du parcours final du Tournoi des Champions HSBC.

Le groupe inclut le jeune chinois Li Haotong, qui a ramené une carte de 66 et qui accuse un coup de retard, appuyé par une nation entière.

L'Américain Dustin Johnson, gagnant du tournoi la dernière fois qu'il a été présenté au Sheshan International, a joué 65 et il se trouve aussi à un coup du meneur.

Et la liste inclut également l'Américain Jordan Spieth. Le vainqueur du Tournoi des Maîtres et de l'Omnium des États-Unis a inscrit un score de 63 pour s'approcher à seulement trois coups de la tête.

Il restera à déterminer si Kisner sera encore seul en tête lorsque s'amorcera la ronde finale dimanche. L'Écossais Russell Knox tirait de l'arrière par un coup et a choisi de ne pas négocier le 18e trou, une normale-5, dans la noirceur. Il reviendra sur le parcours dimanche pour compléter sa troisième ronde.

Seul Canadien en lice, Richard T. Lee a joué 73 samedi, pour un dossier cumulatif de 213.

Frustration

Kisner est parvenu à s'emparer du sommet du classement même s'il a commis son premier boguey du tournoi et accusé un retard de deux coups à un certain moment de la journée. Deux oiselets tardifs lui ont toutefois permis de compléter sa ronde avec un score de 70, deux coups sous la normale.

Kisner présente une fiche cumulative de 200, 16 coups sous la normale. Il visera une première victoire en carrière, lui qui a perdu trois tournois en prolongation en 2015, dont le Championnat des joueurs.

«Je commençais à ressentir de la frustration, car j'effectuais de bons coups, a déclaré Kisner. Mais je me suis répété que ce n'était que samedi. Puis au 15e, j'ai logé mon coup d'approche dans la coupe et il (Knox) a eu besoin de trois coups roulés. Ce sera une lutte de tous les instants demain.»

Johnson a repris là où il avait laissé la veille sur un parcours aux conditions favorables et lors d'une journée où le jeu a été arrêté pendant près de deux heures à cause de la pluie.

Mais les deux noms qui ont le plus retenu l'attention ont été ceux de Li et de Spieth.

Li a réalisé une ascension vertigineuse au golf professionnel, passant du circuit affilié de la PGA en Chine l'an dernier, au circuit Web.com, et il semble très à l'aise auprès de l'élite.

Il a déclaré qu'il s'était préparé vendredi soir à affronter une situation stressante, devant tant d'amis et de partisans. Il a semblé s'amuser, surtout en début de ronde, qu'il a amorcée avec quatre oiselets consécutifs.

Li a mérité ses applaudissements les plus nourris au 15e trou lorsqu'il a expédié sa balle, à l'aide d'un fer-5, à seulement quatre pieds de la cible. Il a calé le roulé pour un oiselet qui lui permettait de s'approcher à un coup du sommet.

Liang Wenchong, qui s'est classé huitième au Championnat de la PGA de 2010, est le seul golfeur originaire de la Chine à terminer un tournoi parmi les dix premiers. Même si Li n'accuse qu'un seul coup de retard, ses objectifs semblent modestes.

Peut-il gagner? «Je ne pense pas!», a répondu Li en anglais et en riant.

Quant à Spieth, il n'aurait jamais imaginé qu'il pourrait espérer gagner, malgré son impressionnant palmarès en 2015. Avant ce tournoi, il n'avait pas joué pendant trois semaines et n'avait pas touché à ses bâtons pendant les deux premières semaines de son inactivité. De plus, il travaille sur un correctif à son élan qui vise à faire en sorte que la face de son club soit plus ouverte à l'impact.

«Ce sera la première et seule fois que j'émettrai un tel commentaire, mais lorsque la semaine a commencé, je ne pensais pas me retrouver dans une telle position dimanche. Je suis arrivé ici sans trop de confiance face aux ajustements que j'apporte à mon élan. (...) Je suis très satisfait d'être au plus fort de la lutte.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer