• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Jordan Spieth aborde l'Omnium britannique comme un tournoi comme les autres 

Jordan Spieth aborde l'Omnium britannique comme un tournoi comme les autres

Jordan Spieth... (PHOTO DAVID J. PHILLIP, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Jordan Spieth

PHOTO DAVID J. PHILLIP, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
La Presse

(ST.ANDREWS) Ayant l'occasion de marquer l'histoire dans le berceau du golf, Jordan Spieth tente d'aborder l'Omnium britannique comme un tournoi comme les autres.

Ça pourrait être un de ses plus importants défis à St. Andrews.

Ben Hogan en 1953 a été le seul joueur qui a remporté le Tournoi des Maîtres, les Internationaux des États-Unis et l'Omnium britannique au cours de la même année. Seuls trois autres joueurs depuis ce temps - Arnold Palmer, Jack Nicklaus et Tiger Woods - se sont présentés en Écosse en nourrissant l'espoir de signer le Grand Chelem.

La conférence de presse de Spieth a été très courue mercredi, comme c'est habituellement le cas pour Woods et Rory McIlroy. Le Texan âgé de 21 ans représente le centre d'intérêt à St. Andrews, particulièrement en raison de l'absence de McIlroy - champion en titre et numéro un au monde - qui est blessé à une cheville.

Spieth sait pertinemment ce qui l'attend cette semaine.

«J'affectionne tout ce qui est lié à l'histoire du golf, et c'est très particulier ce que mon équipe et moi vivons cette année, a commenté Spieth. Ça n'arrive pas à tous les jours d'avoir la chance de réaliser un exploit qu'une seule personne dans l'histoire du golf a fait. Je veux saisir l'occasion.

«Mais au moment où j'amorcerai le tournoi jeudi, ça n'occupera pas mes pensées. Je centrerai tous mes efforts à aborder la compétition comme n'importe quel autre événement, en essayant de me hisser parmi les meneurs.»

Spieth est peu familier avec le prestigieux parcours de St.Andrews, où il a comme seule expérience sa participation en 2011 à la compétition de la Coupe Walker à titre d'étudiant de première année à l'Université du Texas.

Vainqueur de la Classique John Deere en fin de semaine dernière, Spieth a joué les 18 trous du parcours à son arrivée à St.Andrews, lundi, et il en a joué 10 mardi. Il envisageait de disputer une autre ronde complète d'entraînement mercredi.

«Ç'aurait sûrement été utile de me pointer plus tôt ici, a-t-il reconnu. Mais je suis heureux de prendre part à des tournois et de tenter de les remporter, en guise de préparation.»

Sa principale préoccupation, c'est la météo. On prévoit de forts vents tournoyants, comme c'est souvent le cas.

«J'aurais souhaité des conditions d'entraînement plus difficiles afin de m'adapter au facteur vent, a-t-il souligné. Ça fait partie du plaisir de jouer et des ajustements à faire.»

Spieth éprouve énormément de plaisir actuellement, mais il ne cache pas qu'il doit rester dans le moment présent.

«Quand je vais m'élancer jeudi, je ne me dirai pas que je dois gagner trois tournois majeurs d'affilée, a résumé Spieth. La chose la plus difficile à faire pour moi sera de faire abstraction que je joue à St.Andrews et de ne pas m'attarder à tous ces grands champions qui ont été couronnés ici.

«C'est quelque chose que je devrai davantage m'efforcer de faire abstraction qu'au cours des deux premiers tournois majeurs de l'année.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer