• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Omnium des États-Unis: Karrie Webb et Marina Alex en tête 

Omnium des États-Unis: Karrie Webb et Marina Alex en tête

L'Australienne Karrie Webb, âgée de 40 ans, a... (Photo Frank Franklin II, AP)

Agrandir

L'Australienne Karrie Webb, âgée de 40 ans, a réussi quatre oiselets en deuxième moitié de parcours. Ce faisant, elle a réalisé sa première ronde sous la barre de 70 à l'Omnium des États-Unis depuis 2001.

Photo Frank Franklin II, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bob Lentz
La Presse Canadienne
LANCASTER

L'expérimentée Karrie Webb et Marina Alex, récemment arrivée sur le circuit de la LPGA, ont ramené des cartes de 66, quatre coups sous la normale, et occupaient le premier rang du classement provisoire de l'Omnium de golf féminin des États-Unis.

La ronde a dû être interrompue peu après 18 h en raison du mauvais temps. Quelque deux heures plus tard, les organisateurs ont annoncé que la ronde initiale avait officiellement été suspendue.

Un total de 55 golfeuses devront compléter leur première ronde vendredi matin avant que la deuxième ronde ne débute.

Webb, une Australienne âgée de 40 ans, a réussi quatre oiselets en deuxième moitié de parcours. Ce faisant, elle a réalisé sa première ronde sous la barre de 70 à l'Omnium des États-Unis depuis 2001. Cette année-là, elle avait remporté, pour une deuxième année consécutive, l'événement le plus prestigieux du golf féminin.

Gagnante de sept tournois majeurs en carrière, Webb a amorcé sa ronde au 10e trou et a inscrit dix normales consécutives avant de lancer sa poussée. Elle a obtenu des oiselets sur les 2e, 4e, 6e et 8e trous du Lancaster Country Club, réputé pour ses allées vallonnées et ses verts ondulés.

Webb connaît une saison difficile, avec seulement trois top-10 en 14 départs. Jeudi, son jeu s'est replacé alors qu'elle a atteint 14 allées et 17 des 18 verts en coups prescrits.

«Ma patience a été mise à l'épreuve, mais je crois toujours avoir du bon golf en moi», a dit Webb.

«C'est agréable de jouer comme ça parce que je sais à quel point j'ai travaillé fort. Je commence à être un peu plus confortable avec mon élan», a-t-elle raconté.

De son côté, Alex, une Américaine de 24 ans, a causé une certaine surprise en se hissant au sommet du classement. À sa deuxième saison sur le circuit de la LPGA, elle a amassé cinq oiselets et commis un seul boguey, au 18e trou. Elle a connu une séquence de cinq semaines sans franchir le seuil de qualification cette saison et n'a pu faire mieux qu'une neuvième position en 2015, lors d'un tournoi disputé en Arkansas.

«Je ne suis pas la favorite ici, a admis Alex. Je vais donc simplement me présenter demain (vendredi) et essayer d'avoir du plaisir avec mon cadet et continuer de faire les mêmes choses. On verra où ça va me mener.»

La Sud-Coréenne Amy Yang accusait un coup de retard, tout comme sa compatriote Na Yeon Choi et l'Américaine Jane Park. Ces deux dernières se trouvaient sur le terrain lorsque le jeu a été interrompu.

Deux seules Canadiennes inscrites à la compétition, Christina Foster et Brooke Henderson affichaient toutes deux des scores de plus-1. Foster avait complété son parcours tandis que Henderson, une adolescente de 17 ans, avait négocié 16 trous.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer