• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Classique Greenbrier: quadruple égalité au sommet 

Classique Greenbrier: quadruple égalité au sommet

Jason Bohn... (Photo Rick Barbero, AP/The Register Herald)

Agrandir

Jason Bohn

Photo Rick Barbero, AP/The Register Herald

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

John Raby
Associated Press
WHITE SULPHUR SPRINGS, W.Va.

Jason Bohn a inscrit un score de 61, neuf coups sous la normale samedi, et il fait partie d'un groupe de quatre joueurs à égalité au sommet du classement après le troisième parcours de la classique Greenbrier de la PGA.

Bohn, Sean O'Hair, Sung Joon Park et Bryce Molder affichent tous des dossiers cumulatifs de 199, 11 coups sous la normale, sur le parcours Old White TPC en Virginie-Occidentale. O'Hair et Park ont ramené des cartes de 66 tandis que Molder a joué 67.

Le sommet du tableau des meneurs est particulièrement encombré alors que 27 golfeurs se trouvent à quatre coups ou moins de la tête. Cette congestion laisse présager une autre fin spectaculaire à ce tournoi, inauguré en 2010. Deux des éditions passées ont nécessité des trous supplémentaires et la plus importante marge victorieuse a été de deux coups, en deux occasions.

Quatre d'entre eux se trouvent à un coup des meneurs, dont le Canadien David Hearn, auteur d'une ronde de 68. Le groupe inclut Danny Lee et Chad Collins, qui ont également eu besoin de 68 coups pour négocier le parcours, tandis que Justin Thomas complétait sa journée avec un score de 66.

Après avoir joué la normale lors des neuf premiers trous, Hearn a réussi trois oiselets en deuxième moitié de parcours, dont deux consécutifs aux 15e et 16e trous.

Seul autre Canadien en lice, Graham DeLaet a joué 67 pour une fiche cumulative de 205, six coups derrière les meneurs.

Vainqueur de deux tournois en carrière sur le circuit de la PGA, Bohn espérait jouer suffisamment bien samedi pour éviter un départ trop matinal dimanche.

«En toute honnêteté, je voulais seulement dormir. Je sais maintenant que je n'aurai pas besoin de me lever tôt dimanche.»

Bohn avait eu besoin d'un oiselet, vendredi, pour assurer sa participation aux parcours du week-end. Il a maintenu la cadence samedi, inscrivant cinq oiselets en première moitié de parcours, et quatre autres lors des cinq derniers trous.

De son côté, O'Hair a perdu en prolongation contre Jordan Spieth lors du Championnat Valspar, en mars, mais n'avait pas franchi le seuil de qualification lors de quatre de ses cinq dernières sorties. Il est à la recherche d'une première victoire sur le circuit depuis 2011, et d'une cinquième en carrière.

Moulder a porté son score à moins-11 grâce à un oiselet au 9e trou avant de n'inscrire que des normales sur le neuf de retour. Quant à Park, un Sud-Coréen, il a réussi quatre oiselets sans commettre de boguey.

Victime d'ennuis sur le neuf de retour, Tiger Woods a dû se contenter d'une carte de 71 qui le laisse à sept coups du sommet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer