• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Vegas et Langley à égalité en tête à mi-chemin de la classique Greenbrier 

Vegas et Langley à égalité en tête à mi-chemin de la classique Greenbrier

Jhonattan Vegas... (PHOTO ARCHIVES USA TODAY)

Agrandir

Jhonattan Vegas

PHOTO ARCHIVES USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
WHITE SULPHUR SPRINGS, W.Va.

Jhonattan Vegas n'a pas connu beaucoup de succès sur le circuit de la PGA depuis qu'il a remporté le deuxième tournoi auquel il s'est inscrit, lors de sa saison recrue en 2011. La classique Greenbrier pourrait lui donner l'élan dont il a bien besoin.

Vegas a signé une carte de 65, cinq coups sous la normale vendredi, et il a rejoint Scott Langley au sommet du classement à l'issue du deuxième parcours de la classique Greenbrier de la PGA.

Les deux golfeurs affichent des dossiers de 131, neuf coups sous la normale, sur le parcours Old White TPC en Virginie-Occidentale.

Vegas, qui est à la recherche d'un premier top-10 cette saison, n'a commis aucun boguey et amassé cinq oiselets, dont deux à ses trois derniers trous.

«J'ai le sentiment de jouer avec brio, mais je n'ai pas réussi à tout mettre ensemble, a confié le Vénézuélien. Mais je demeure patient et je travaille vraiment fort pour connaître du succès, et ça s'en vient.»

De son côté, Langley n'a pas accumulé les oiselets comme il l'avait fait jeudi alors qu'il avait inscrit un score de 62 pour prendre les devants après 18 trous. Il a quand même réussi des oiselets consécutifs sur les sixième et septième verts, en deuxième moitié de parcours, pour un score de 69.

«Revenir sur le terrain après un score de 62 n'est jamais très simple, a fait remarquer Langley. J'ai laissé beaucoup de roulés à moins de six pouces du trou. Je vais devoir être plus combatif (samedi) sur les verts.

Pas moins de 23 golfeurs affichent un retard de trois coups ou moins, dont sept accusant un déficit d'un seul coup. L'un de ces sept joueurs est le Canadien David Hearn, qui a inscrit un score de 64, vendredi, après son 68 de la veille.

Amorçant sa ronde sur le 10e tertre, Hearn a réussi trois oiselets d'entrée de jeu, et deux autres d'affilée sur les 14e et 15e verts. Il en a ajouté un sixième au 17e trou. Son deuxième neuf a été un peu moins étincelant alors qu'il a inscrit un seul oiselet, au 4e trou, et commis son seul boguey de la journée au 8e trou.

L'Ontarien de Brantford espère toujours signer sa première victoire sur le circuit de la PGA, lui qui en est à un 164e tournoi en carrière. Sa meilleure performance demeure sa deuxième place à la classique John Deere, en 2013.

«Ce serait un bel endroit pour gagner, mais j'ai encore 36 trous à compléter. Je joue très bien en ce moment et j'ai hâte au week-end», a déclaré Hearn.

Son compatriote Graham DeLaet a été moins efficace, ramenant une carte de 70, et sa fiche cumulative de 138, deux coups sous la normale, lui a tout juste permis de franchir le seuil de qualification, qui se chiffrait à moins-2.

Nick Taylor (140), Roger Sloan (140) et Adam Hadwin (141) ont été exclus des deux dernières journées.

Tiger Woods est assuré de participer aux deux rondes du week-end. Woods a joué 69 vendredi pour un dossier cumulatif de 135. Mais il a eu plus de difficultés à atteindre les allées lors de ses coups de départ. Pour une deuxième journée d'affilée, il a envoyé une balle à l'eau au 17e trou, une normale-5, frappé son sac de golf avec son bois-1 en signe de dépit, et est presque parvenu à loger son coup d'approche de 97 verges dans la coupe.

Woods a pu jouer sous la normale grâce à un court roulé pour un oiselet sur le 18e trou, une normale-3. À la fin de sa ronde, il est retourné vers ses quartiers sans donner d'entrevue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer