Rory McIlroy joue 78 et subit l'élimination

Rory McIlroy a commis six bogueys et un... (Photo Paul Childs, Reuters)

Agrandir

Rory McIlroy a commis six bogueys et un double boguey, vendredi.

Photo Paul Childs, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jack Bezants
Associated Press
Virginia Water, Royaume-Uni

Rory McIlroy a ramené une carte de 78, six coups au-dessus de la normale, et il a subi l'élimination à l'issue du deuxième parcours Championnat BMW du circuit européen de la PGA, vendredi.

Champion en titre de l'événement, McIlroy a commis six bogueys de même qu'un double boguey au 11e trou, une normale-4. Il a complété la journée avec une fiche cumulative de 149, cinq coups au-dessus de la normale, et à quatre du seuil de qualification.

Il accusait un retard de 15 coups sur le leader, Francesco Molinari, auteur d'une ronde de 69 vendredi.

Participant à un quatrième tournoi en autant de semaines, McIlroy a multiplié les coups errants et les bourdes sur les verts, des erreurs qu'il a attribuées à la fatigue.

«J'ai tenté de me donner des chances de réaliser des oiselets en deuxième moitié de parcours, mais j'ai été incapable de générer quoi que ce soit, a reconnu le Nord-Irlandais, numéro un mondial. Après trois bonnes semaines aux États-Unis, j'ai besoin d'un repos. Je vais me préparer pour la semaine prochaine (l'Omnium d'Irlande) et éviter de ne faire trop de cas de cette performance.»

McIlroy a titubé sur le neuf d'aller, qu'il a négocié en 36 coups après avoir inscrit deux bogueys et un oiselet. Son jeu s'est détérioré en deuxième moitié de parcours, commettant un boguey au 10e trou et un double boguey au 11e, après avoir expédié sa balle parmi les spectateurs.

Il a continué de glisser vers le bas du tableau des meneurs après d'autres bogueys aux 13e, 16e et 18e trous. Sur ce dernier vert, il a eu besoin de trois roulés d'une distance de 20 pieds.

«Je peux profiter d'une couple de journées pour me refaire des forces mentalement, a déclaré McIlroy. Il était inévitable qu'une bonne séquence prenne fin, un jour, mais j'aurais aimé être ici pour le week-end.»

De son côté, Molinaro a amorcé la journée avec deux bogueys au fil des trois premiers trous, mais il a su se ressaisir en inscrivant cinq oiselets, dont trois sur les neuf derniers trous.

«Le début a été très difficile, pas aussi bon que jeudi, a analysé Molinari. Mais je suis parvenu à redresser la situation. J'ai réussi deux oiselets pour me ramener à la normale avant le deuxième neuf trous, et avec le vent dans le dos, j'ai pu profiter d'opportunités de réussir des oiselets. Et j'en ai converti trois.»

Molinaro détient une avance d'un coup sur le Sud-Coréen Byeong Hun An, qui a signé une spectaculaire ronde de 64 grâce à cinq oiselets en première moitié de parcours et trois autres sur le neuf de retour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer