• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > McIlroy gagne la finale du Championnat du monde de match-play 

McIlroy gagne la finale du Championnat du monde de match-play

Rory McIlroy... (Photo Eric Risberg, AP)

Agrandir

Rory McIlroy

Photo Eric Risberg, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
Associated Press
SAN FRANCISCO

Rory McIlroy n'a pas eu besoin d'une remontée spectaculaire pour gagner la finale du Championnat mondial de golf match-play.

McIlroy avait dû effectuer trois remontées au cours des trois derniers jours afin d'obtenir sa place en finale du tournoi, dimanche, au TPC Harding Park. Cependant, il a rapidement pris le contrôle en finale contre Gary Woodland en remportant quatre trous d'affilée sur le premier neuf.

Woodland a concédé le 16e trou à McIlroy, confirmant une victoire de 4-et-2 en faveur du Nord-Irlandais. Il s'agit pour McIlroy d'un deuxième titre des Championnats mondiaux de golf.

Trois semaines après la victoire de Jordan Spieth au Tournoi des Maîtres, faisant de lui le golfeur de l'heure, McIlroy a rappelé à tous qu'il était encore premier à l'échelle mondiale.

«Je suis vraiment fier de moi-même parce que j'ai dû faire preuve de caractère en effaçant plusieurs déficits, a dit McIlroy. J'ai joué du golf de qualité. Avec mon deuxième titre mondial et une première victoire aux États-Unis cette année, je ne pourrais pas être plus heureux.»

C'est la première fois depuis la victoire de Tiger Woods en 2008 que le favori gagne le tournoi le plus imprévisible du monde du golf. Woods l'a fait deux autres fois, mais ce ne fut jamais facile.

Ce ne fut pas facile non plus pour McIlroy jusqu'en finale, et même là, il s'est retrouvé devant quelques coups importants lors du neuf de retour.

McIlroy menait par quatre après avoir répliqué à l'oiselet de Woodland au 10e. Il a ensuite commis quelques erreurs - une mauvaise sortie de fosse de sable au 11e trou, un mauvais coup de départ au 12e et une approche quelconque en bordure du 13e vert.

Woodland a raté un roulé de quatre pieds pour une normale au 13e, ce qui lui aurait permis de réduire l'avance de McIlroy à un.

McIlroy a repris le contrôle grâce à une normale au 14e trou et il a fermé les livres au 16e quand Woodland a envoyé une sortie de fosse de sable de l'autre côté du vert.

«Ma balle trouve la coupe au 13e trou et ça change complètement le match, a dit Woodland. Mais j'ai raté mon coup. Il a été un vrai requin. Il a senti mon sang et il m'a achevé rapidement.»

McIlroy était en arrière par deux avec deux trous à jouer vendredi contre Billy Horschel, mais il a évité l'élimination en gagnant au 20e trou. Lors des quarts de finale, dans un match complété dimanche matin, McIlroy était en retard par un face à Paul Casey au 17e trou, mais il l'a finalement défait en 22 trous.

Il s'est retrouvé à nouveau sous pression en demi-finale contre Jim Furyk, qui a réussi quatre magnifiques approches en fin de parcours. McIlroy a cependant fait encore mieux grâce à un oiselet au 16e, un autre au 17e et un aigle au 18e.

Il s'agit pour McIlroy d'une 10e victoire en carrière sur le circuit de la PGA. Il a donc rejoint Woods (24) et Jack Nicklaus (12) en tant que seuls golfeurs à avoir gagné au moins 10e tournois à l'âge de 25 ans ou moins.

McIlroy doit célébrer son 26e anniversaire de naissance lundi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer