• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Daly joue sa meilleure ronde initiale en dix ans à Pebble Beach 

Daly joue sa meilleure ronde initiale en dix ans à Pebble Beach

John Daly... (Photo Jason Getz, USA TODAY Sports)

Agrandir

John Daly

Photo Jason Getz, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Doug Ferguson
Associated Press
PEBBLE BEACH, Californie

La présence du soleil représente toujours une agréable surprise sur le parcours de Pebble Beach. Mais ce qui étonne toujours plus, c'est de voir John Daly près du sommet du tableau des meneurs.

Auteur de sa meilleure ronde initiale en près de dix ans, par une journée splendide, Daly n'a commis aucun boguey et a signé une carte de 65, sept coups sous la normale, ce qui le laisse à un coup de J.B. Holmes et de Justin Hicks à l'issue du premier parcours du tournoi pro-am AT&T Pebble Beach National.

Son jeu, aussi lumineux que le soleil, lui a permis de connaître son meilleur début à un tournoi depuis son score de 64 au Championnat Byron Nelson, en 2005. Et le tout a paru facile. Daly n'a manqué que trois allées et n'a eu besoin que de 26 coups roulés, deux aspects de son jeu qui lui ont causé beaucoup de problèmes dans le passé.

Mais malgré la qualité de son jeu, Daly ne parlait que de la météo. Car il n'avait jamais vu Pebble Beach sous une telle splendeur, sauf sur des cartes postales.

«C'est magnifique de pouvoir venir ici sans avoir à survivre la météo et le terrain. Mais on verra bien la suite», de déclarer Daly, sans préciser s'il parlait de la température ou de son golf.

Daly peut signer une superbe ronde - voire même gagner un tournoi majeur - en venant de nulle part. Pourtant, Pebble Beach ne semble pas l'endroit où ça pourrait se produire. Lors de son année recrue, en 1991, Daly avait terminé à égalité au 20e rang à Pebble Beach, mais a été incapable, depuis, de franchir le seuil de qualification, en dix tentatives.

«Ça ne m'étonnerait pas, a lancé le golfeur âgé de 48 ans, lorsque mis au courant de cette statistique. Ce n'est pas encore fait.»

Hicks et Holmes ont tous deux joué 64 sur le parcours de Pebble Beach, généralement le terrain le plus facile parmi ceux utilisés durant ce tournoi lorsque la météo est docile. Jim Furyk et Brandt Snedeker ont également joué 64 sur le parcours Monterey Peninsula.

«De profiter d'une telle température - et c'est supposé être comme ça tout le week-end - est absolument incroyable, a déclaré Furyk, qui dispute son premier tournoi en 2015. Il s'agit de l'un des endroits les plus beaux endroits qu'il m'ait été donné de voir et la température est tout simplement spectaculaire!»

David Hearn a été le meilleur Canadien avec une ronde de 67 à Pebble Beach, ce qui lui confère le 15e rang à égalité avec dix autres golfeurs dont le vétéran Vijay Singh.

Ses compatriotes Roger Sloan (72), Mike Weir (74), Nick Taylor (76) et Graham DeLaet (76) ont connu moins de succès.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer