Jason Day remporte l'Omnium Farmers Insurance

Jason Day... (PHOTO LENNY IGNELZI, AP)

Agrandir

Jason Day

PHOTO LENNY IGNELZI, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Doug Ferguson
Associated Press
SAN DIEGO

À deux pieds d'une balle perdue dans l'eau au 18e trou, Jason Day a transformé un coup de chance en précieuse victoire, dimanche.

Grâce à une normale au deuxième trou supplémentaire, Day est sorti victorieux d'une prolongation à laquelle ont participé trois autres golfeurs et a remporté l'Omnium Farmers Insurance.

Day a pris un risque qui a failli mal tourner lorsqu'il a expédié sa balle au-delà du vert du 18e trou, une normale-5, et dans l'herbe haute. Lors de son coup d'approche, sa balle a traversé la surface de coups roulés et dévalé la butte menant vers le lac protégeant le vert, avant de s'arrêter sur la ligne servant de démarcation à l'obstacle. Il est parvenu à sauver sa normale pour une ronde finale de 70, deux coups sous la normale.

Day et J.B. Holmes ont tous deux réussi des oiselets sur le premier trou de prolongation, le 18e, tandis que Scott Stallings et Harris English ont été éliminés après avoir dû se contenter de normales. Au deuxième trou supplémentaire, le 16e, une normale-3, Holmes a vu son coup de départ dépasser le vert avant de loger son coup d'approche à 15 pieds de l'objectif. Il a raté son coup roulé et Day a inscrit la normale pour sa troisième victoire en carrière sur le circuit de la PGA.

Du même coup, Day s'est hissé au 4e rang du classement mondial, tout juste devant Adam Scott, et est devenu le meilleur golfeur australien pour la première fois de sa carrière.

«C'est une sensation extraordinaire, a déclaré Day. J'ai travaillé tellement fort pour réaliser cela. Je me voyais tenir le trophée dans mes mains, comme je l'ai fait au Championnat par trous. Je suis vraiment fier d'avoir tenu le coup et d'avoir gagné le tournoi.»

La décision de Day sur le dernier trou réglementaire n'a pas été la seule à avoir été remise en question. Holmes, qui avait besoin d'un oiselet pour gagner, a préféré laisser sa balle à court du vert, alors qu'il se trouvait dans l'allée et à 235 verges de l'objectif, et il a manqué de justesse un roulé de 20 pieds pour un oiselet. Il a complété la journée avec un score de 72.

Il s'agit seulement d'une deuxième victoire lors d'un tournoi par coups de la PGA pour le golfeur de 27 ans, qui en est à sa huitième saison sur le circuit professionnel américain. Bourré de talent, l'Australien a été handicapé par une multitude de blessures. Même lorsqu'il est sorti victorieux du Championnat par trous, l'an dernier en Arizona, il a joué avec une blessure à un poignet qui l'a tenu à l'écart de tous les rendez-vous hebdomadaires, sauf le Tournoi des Maîtres, pendant les trois mois suivants.

Sa santé était une importante priorité cette année, mais il tenait aussi à gagner des tournois.

«C'est un bon début d'année, a reconnu Day. J'espère pouvoir demeurer en santé.»

Charles Howell III (68) et Alex Prugh (71) ont tous deux loupé des oiselets au 18e trou et ils ont raté la prolongation par un coup.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer