LPGA: Lydia Ko devient N.1 mondiale à 17 ans

Lydia Ko, 17 ans, est devenue la plus jeune... (PHOTO DAVE CHIDLEY, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Lydia Ko, 17 ans, est devenue la plus jeune golfeuse autant chez les hommes que chez les femmes à atteindre le sommet de l'échelle mondiale.

PHOTO DAVE CHIDLEY, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Elling
Associated Press
ORLANDO

Avec deux prix dans son viseur, la jeune sensation Lydia Ko s'en est contentée d'un seul, samedi, obtenant tout de même celui dont on se souviendra dans l'histoire du golf.

Même si la Néo-Zélandaise a échappé son avance en fin de parcours et a dû se contenter d'une égalité en deuxième place lors du premier tournoi de la saison sur le circuit de la LPGA - elle a terminé à un coup de Na Yeon Choi - l'adolescente de 17 ans est devenue la plus jeune golfeuse autant chez les hommes que chez les femmes à atteindre le sommet de l'échelle mondiale.

Ko, qui s'est retrouvée avec une avance de quatre coups lors de son premier neuf au Championnat Coates Golf, a commis un double boguey au 17e trou, ce qui lui a coûté la victoire. Elle a tout de même fracassé la marque de Tiger Woods en tant que plus jeune no 1 mondiale par près de quatre ans.

Elle avait besoin de terminer au moins à égalité au deuxième rang pour grimper au premier rang mondial et elle a dû se sortir d'ennuis au 72e et dernier trou réglementaire grâce à une belle sortie de fosse de sable. Woods était devenu no 1 au monde en 1997 à l'âge de 21 ans, cinq mois et 16 jours. Ko est devenue la reine du golf féminin à 17 ans, neuf mois et sept jours.

Quand elle a accepté sa défaite au Golden Ocala Golf and Equestrian Club, Ko a finalement pu prendre le temps de réaliser l'ampleur de son exploit et l'idée de célébrer un peu n'a pas paru aussi folle.

«Ça va être une belle soirée, a dit Ko. J'étais ici pour me concentrer sur le tournoi, mais le résultat global est quand même positif.»

Ko, qui est native de la Corée du Sud, mais qui a déménagé en Nouvelle-Zélande dans son enfance, a devancé Inbee Park au sommet de l'échelle mondiale.

«Elle est probablement celle qui frappe le plus droit, a déclaré Park, qui a conclu à égalité en 17e place. Le golf est un sport plus facile quand vous frappez la balle en ligne droite.»

Ko n'a pas été aussi précise qu'à l'habitude dans le dernier droit, ce qui l'a privée du trophée, mais cela ne l'a pas empêchée d'être souriante après sa ronde.

«Oui, j'ai perdu, a-t-elle dit. Mais il y a un énorme positif. C'est vraiment génial.»

Choi a remis une carte de 68 (moins-4) pour conclure le tournoi à moins-16, un coup devant Ko, Jessica Korda et Ha Na Jang. Ko a joué une ronde de 71, Korda 66 et Jang 70.

Alena Sharp, de Hamilton, a inscrit un score de 74 et a terminé l'événement à égalité au 59e rang à plus-5.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer