• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Coupe Ryder: Watson prend le blâme de la défaite américaine 

Coupe Ryder: Watson prend le blâme de la défaite américaine

Tom Watson était le capitaine de l'équipe américaine... (Photo Alastair Grant, Archives AP)

Agrandir

Tom Watson était le capitaine de l'équipe américaine à la Coupe Ryder.

Photo Alastair Grant, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Doug Ferguson
Associated Press

Tom Watson s'est blâmé pour le manque de communication avec ses joueurs lors de la défaite américaine à la Coupe Ryder.

«Je regrette que mes mots aient donné l'impression aux joueurs que je n'ai pas apprécié leur engagement et leur dévouement pour la Coupe Ryder, a dit Watson par le biais d'un communiqué publié par la PGA of America. Mes intentions en tant que capitaine étaient d'inspirer les joueurs et d'être honnête.»

Mickelson avait critiqué indirectement Watson lors de la conférence de presse en clôture de l'événement après la victoire de 16,5 à 11,5 de l'Europe, sa huitième victoire lors des 10 dernières éditions du tournoi. Mickelson avait dit que les Américains s'étaient éloignés de la formule gagnante sous les ordres de Paul Azinger en 2008.

Watson était assis au milieu de ses 12 joueurs et avait dit qu'il avait une philosophie différente.

Le communiqué a été publié un jour après un rapport du réseau ESPN citant quatre personnes non identifiées qui étaient dans une salle de l'équipe américaine le soir avant la ronde finale. Ces personnes ont dit que Watson avait critiqué les joueurs pour leurs insuccès sous la formule deux balles meilleure balle - l'Europe a été invaincue sous cette formule pour prendre les devants 10-6 avec les duels de la dernière journée - et s'était moqué d'un cadeau remis par les joueurs en disant qu'il ne valait rien si l'équipe ne gagnait pas.

Le cadeau était une réplique du trophée de la Coupe Ryder autographiée par les joueurs.

Le rapport d'ESPN indiquait aussi que Watson avait dénigré certains joueurs européens et avait seulement applaudi le jeu des recrues américaines Jordan Spieth et Patrick Reed.

Watson était le capitaine le plus âgé de l'histoire de la Coupe Ryder. Il est le dernier capitaine américain à avoir gagné la Coupe Ryder en Europe, en 1993.

«Les gars ont tout donné. Ils se sont bien battus, a dit Watson dans le communiqué. J'étais fier d'apprendre à connaître chacun d'entre eux.»

Mickelson participait à la Coupe Ryder pour une 10e fois - aucun Américain n'y a participé plus souvent - et a déclaré que les joueurs n'ont jamais été impliqués dans les décisions. Il avait louangé Azinger pour son système impliquant les joueurs quand ils avaient triomphé à Valhalla en 2008.

Watson avait rejeté cette notion lors de la conférence de presse disant qu'il fallait simplement 12 joueurs pour gagner.

Selon le rapport d'ESPN, Mickelson aurait été le dernier à parler lors de la réunion d'équipe. Il aurait eu le dos tourné à Watson tout en tentant d'encourager les joueurs. Les Européens ont gagné des duels clés tôt lors de la dernière journée de la compétition et se sont assurés de la victoire avec encore quatre matchs à compléter.

Watson a indiqué qu'il avait eu une «conversation franche» avec Mickelson cette saison et qu'elle «a pris fin avec une meilleure compréhension du point de vue de l'autre».

«Phil a toujours eu les meilleures intentions et a le succès de l'équipe à coeur, a dit Watson. Phil est un grand joueur, est un joueur passionné et je l'admire pour ce qu'il a accompli pour le sport.»

Watson a dit qu'il était à blâmer pour la défaite à Gleneagles.

«J'étais leur capitaine. Avec le recul, les erreurs commises tombent sur moi. J'en prends la pleine responsabilité.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer