• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Rory McIlroy nommé joueur par excellence de la PGA 

Rory McIlroy nommé joueur par excellence de la PGA

Rory McIlroy est devenu seulement le septième golfeur... (Photo John Locher, AP)

Agrandir

Rory McIlroy est devenu seulement le septième golfeur à gagner deux tournois majeurs au cours de la même année, en 2014.

Photo John Locher, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Doug Ferguson
Associated Press
St. Andrews, Écosse

Rory McIlroy a été nommé le joueur par excellence du circuit de la PGA pour la deuxième fois en trois ans.

Cette annonce a été faite mercredi, et elle n'a surpris personne.

Il rejoint ainsi Tiger Woods, Greg Norman et Nick Price au sein du groupe exclusif des golfeurs qui ont décroché le trophée Jack Nicklaus à plus d'une reprise depuis son instauration en 1990.

«J'aimerais le gagner encore plusieurs fois pendant ma carrière, et j'ai l'impression que je peux le faire», a dit McIlroy de St. Andrews, où il participe au Championnat Dunhill Links.

McIlroy et Jimmy Walker ont gagné trois tournois chacun cette saison sur le circuit de la PGA, même si l'octroi du trophée penche en faveur du golfeur âgé de 25 ans. L'Irlandais du Nord a dominé l'Omnium britannique d'un bout à l'autre, a effacé un déficit de trois coups à l'aube de la ronde finale pour s'adjuger son premier titre du Championnat du circuit mondial de golf à Firestone et a triomphé par neuf coups au Championnat de la PGA à Valhalla.

Il est devenu seulement le septième golfeur à gagner deux tournois majeurs au cours de la même année, et le premier depuis Padraig Harrington en 2008.

«Être élu le joueur par excellence par ses pairs, c'est quelque chose d'important, a-t-il poursuivi. Ce sont des golfeurs qui t'affrontent à toutes les semaines, et des golfeurs que tu tentes de battre à toutes les semaines. Et s'ils reconnaissent ce que tu as accompli cette année, et qu'ils constatent tout le travail que tu as réalisé, et tout le golf que tu as joué, et qu'ils croient que tu as été le meilleur cette saison, alors ça signifie beaucoup de choses pour moi.»

Pour sa part, Chesson Hadley a été élu la recrue de l'année.

Fini, le «Freaky Friday»

McIlroy n'a pas gagné le moindre tournoi du circuit européen ou de la PGA en 2013, après avoir connu une saison mouvementée au cours de laquelle il a changé son équipement et s'est retrouvé dans une bataille juridique après avoir quitté son entreprise de gestion.

Il a aussi résolu le phénomène qu'ont surnommé les médias «Freaky Friday», qui consistait à connaître de mauvaises deuxièmes rondes l'éliminant systématiquement des tournois auxquels il prenait part. Il a trouvé la solution et s'est hissé au sommet du classement mondial en connaissant une saison spectaculaire au cours de laquelle il a gagné deux titres majeurs.

«Je crois que ça m'a fait réaliser que même si je n'ai pas connu la saison que j'espérais l'an dernier, les trois ou quatre dernières campagnes ont été très, très bonnes, a dit McIlroy. Ça me motive encore davantage à travailler fort et à tenter de gagner plus de tournois, plus d'épreuves du Grand Chelem, et à être plus impliqué dans les Coupes Ryder comme la semaine dernière.»

McIlroy a aussi mené le circuit avec 12 résultats parmi le top 10, et n'a conclu aucune épreuve au-delà du 25e échelon. L'Irlandais du Nord a aussi décroché le titre du meilleur boursier du circuit de la PGA avec des gains de 8,2 millions US, en plus d'obtenir le trophée Vardon, qui récompense le joueur ayant réalisé le score moyen le plus bas sur un minimum de 60 parties jouées dans la saison.

Il a battu au fil d'arrivée Martin Kaymer, qui a gagné le Championnat des joueurs de la PGA et l'Omnium des États-Unis, le champion du Tournoi des Maîtres Bubba Watson, le champion de la Coupe FedEx Billy Horschel et Walker.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer