DeLaet s'est amusé

Graham DeLaet est devenu hier le troisième joueur... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Graham DeLaet est devenu hier le troisième joueur à réussir un 63 sur le parcours du Royal Montréal.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Graham DeLaet est depuis deux ans le meilleur golfeur canadien et il occupe en ce moment le 38e rang mondial. Personne ne subit une plus grande pression que lui, cette semaine, pour mettre fin à une disette de 60 ans des joueurs canadiens dans leur Omnium national.

Le joueur de la Saskatchewan s'est nourri de cette pression - et du jeu de ses partenaires Jim Furyk et Matt Kuchar -, hier en deuxième ronde, pour égaler le record du parcours (63) et remonter à seulement deux coups du premier rang avec un cumulatif de 132 (- 8).

«J'ai réussi un nombre incroyable de coups roulés aujourd'hui, parfois pour des bogueys, et juste ça m'a permis de garder mon rythme jusqu'au bout. Égaler un record à l'Omnium canadien, sur un parcours historique comme celui du Royal Montréal, c'est vraiment satisfaisant.»

«La foule nous a encouragés sans cesse et elle a grossi toute la journée. Sur notre dernier trou (le 9e), il y avait des spectateurs tout autour du vert et ç'a été excitant de réussir un dernier coup roulé pour un oiselet et un record!»

DeLaet refusait de s'interroger à voix haute sur ses chances de victoires. «Vous savez, c'est évident que j'aimerais gagner ce tournoi, cela signifierait plus que tout pour moi. Mais je n'en suis encore qu'à mi-chemin de la compétition. Pour l'instant, je suis en bonne position pour le week-end, et je ne pouvais demander mieux...»

David Hearn, le seul autre Canadien du top 100 mondial (93e), s'est contenté d'une normale (70) hier et se retrouve au 28e rang à sept coups du meneur avec un cumulatif de 137 (- 3). «Je n'ai pas mal joué, mais pas assez bien pour réussir un bon pointage. J'étais toujours un peu trop loin du fanion... Il reste toutefois deux autres rondes et j'aurai la chance de revenir.»

L'amateur Taylor Pendrith, étonnant troisième jeudi après la première ronde avec un 65, a connu une journée plus difficile avec un 75 qui l'a laissé à 140 (E), tout juste assez pour se qualifier.

Adam Hadwin (- 1), Mike Weir (E) et Brad Fritsch (E) sont les autres Canadiens qui ont aussi obtenu leur place pour les rondes finales, qui seront disputées aujourd'hui et demain.

Dave Lévesque ne sera pas des rondes finales de l'Omnium canadien, ce week-end au club Royal Montréal, même si le Montréalais a offert une solide performance, hier en deuxième ronde, en jouant la normale de 70. Son 73 de la première ronde lui a coûté toute chance de se qualifier. «Je n'ai aucun regret, a assuré le joueur de 40 ans. Je m'étais bien préparé et j'ai joué aujourd'hui [hier] comme je me savais capable de la faire. J'ai réussi deux oiselets consécutifs aux 11e et 12e trous qui m'ont permis d'espérer un peu, mais les 13e et 14e m'ont embêté toute la semaine et je n'ai pu y éviter les bogueys... J'ai quand même aimé l'expérience, encore plus que lors de ma première participation il y a 14 ans. Le public a été très chaleureux et mon jeune fils était là pour me voir. Et pour lui, je suis toujours le meilleur!»




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer