• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Omnium britannique: Rory McIlroy avec les grands 

Omnium britannique: Rory McIlroy avec les grands

Publicité

Depuis dimanche, Rory McIlroy est, à 25 ans, au troisième rang des plus jeunes golfeurs de l'histoire à avoir remporté trois titres majeurs. L'Irlandais du Nord a enlevé l'Omnium britannique avec une dernière ronde de 71 (-1) pour un cumulatif de 271 (-17) et une priorité de deux coups sur l'Américain Rickie Fowler et l'Espagnol Sergio Garcia (273, -15).

«C'est une sensation incroyable, difficile à décrire avec des mots, a raconté McIlroy. Je n'aurais jamais cru atteindre ce stade de ma carrière si tôt. Bien des choses se sont passées dans ma vie au cours de la dernière année, autant sur les parcours qu'à l'extérieur. Cette victoire est le couronnement de mon acharnement et de tout mon travail.»

Le champion est seulement le septième joueur de l'histoire de l'Omnium à le mener d'un bout à l'autre, sans jamais avoir cédé le premier rang. Il avait déjà fait preuve d'une pareille domination lorsqu'il a remporté l'Omnium des États-Unis en 2011 et le Championnat de la PGA en 2012.

«J'en suis déjà aux trois quarts d'un Grand Chelem en carrière, et ce sera excitant d'aller à Augusta l'an prochain pour le Tournoi des Maîtres, a lancé McIlroy. Et je serai aussi le champion en titre de l'Omnium l'été prochain à St. Andrews...»

«C'était la première fois que ma mère assistait à l'une de mes victoires. Elle sait ce que j'ai traversé récemment et sa présence était très importante pour moi cette semaine», a expliqué le jeune champion, visiblement ému.

Seuls Jack Nicklaus (23 ans) et Tiger Woods (24 ans) - qui sont souvent considérés comme les meilleurs joueurs de tous les temps - étaient plus jeunes que McIloy quand ils ont remporté leur troisième grand titre. L'Irlandais du Nord est d'ailleurs le plus jeune vainqueur de l'Omnium depuis Woods, en 2000.

Garcia et Fowler n'ont pas démérité

Malgré une priorité de six coups en début de ronde, McIlroy savait que ses rivaux n'entendaient pas le laisser filer avec la victoire. «Cela n'a pas été facile, a reconnu le champion. J'entendais les clameurs de la foule et je réalisais que plusieurs joueurs réussissaient de bons coups.

«Malgré un passage difficile aux 5e, 6e et 7e trous, j'ai réussi à garder ma concentration et à corriger le tir. Rendu sur le neuf de retour, j'avais confiance de pouvoir rétablir la situation au besoin sur les 16e et 18e trous.»

McIlroy n'a finalement pas eu à prendre de risques dans les derniers trous, malgré le bon jeu de ses rivaux. Évoluant encore dans des conditions idéales sur le parcours du club Royal Liverpool - une situation rare sur les parcours britanniques -, plusieurs aspirants ont réussi des rondes exceptionnelles.

Garcia, toujours favori de la foule en Grande-Bretagne, a joué sa meilleure ronde du tournoi (66) et s'est approché à seulement deux coups du meneur au 10e trou, grâce à un aigle réussi sous les yeux de McIlroy. L'Espagnol a toutefois gâché ses dernières chances en ratant une sortie d'une fosse de sable, au 15e trou.

«Tout le monde regarde le deuxième de façon négative, mais pas moi, a raconté celui qui avait aussi pris le deuxième rang de l'Omnium en 2007. Je crois avoir joué de mon mieux, à la fin, il y avait un meilleur joueur. C'est aussi simple que cela.»

Fowler a aussi été très solide avec une ronde de 67, qui lui a valu une seconde deuxième place consécutive en tournoi majeur, après celle qu'il a obtenue à l'Omnium des États-Unis. L'Américain de 25 ans, aussi cinquième au Tournoi des Maîtres, est d'ailleurs le premier joueur depuis Tiger Woods en 2005 à obtenir trois tops 5 dans les trois premiers grands tournois d'une saison.

«Je suis vraiment heureux de ma performance, a-t-il insisté. Je sais que j'aurai plusieurs autres occasions à l'avenir. Et je prendrais un pointage de -15 dans la plupart des tournois majeurs! C'était amusant aujourd'hui de m'approcher de lui, de le tester un peu, et c'était aussi assez cool de le voir gagner devant ses partisans.»

Quatre joueurs ont profité des conditions pour égaler le record du parcours de 65, notamment l'Américain Jim Furyk, qui est ainsi revenu à la quatrième place avec un cumulatif de 275 (-13). Les Australiens Mark Leishman (65) et Adam Scott (66) ont terminé à égalité en cinquième place à 276 (-12).




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer