• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Championnat des joueurs: Martin Kaymer s'est ressaisi à temps 

Championnat des joueurs: Martin Kaymer s'est ressaisi à temps

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Martin Kaymer a bien failli tout gâcher, mais il a conservé un coup d'avance jusqu'au bout pour enlever le Championnat des joueurs de la PGA, dimanche soir à Ponte Vedra, en Floride. Il a terminé le tournoi à -13, pour devancer l'Américain Jim Furyk (-12) et l'Espagnol Sergio Garcia (-11) et mettre la main sur le premier prix de 1,8 million.

L'Allemand de 29 ans avait une priorité de trois coups et jouait avec un aplomb remarquable quand des orages ont forcé l'interruption de la dernière ronde. De retour au jeu alors que l'obscurité descendait sur le parcours du TPC Sawgrass, Kaymer a commis un double boguey au 15e trou pour voir son avance réduite à un coup.

«C'est toujours dur de revenir au jeu après la pluie, surtout quand on est en tête, a raconté le champion. On a le temps de voir où on est et d'y penser... Je croyais que nous ne reprendrions le tournoi que demain (lundi), mais il a fallu y aller et je n'étais pas vraiment prêt.

«J'ai pris de mauvaises décisions au 15e trou et cela a failli me coûter la victoire. Heureusement, j'ai réussi un très bon coup roulé au 17e trou pour sauver la journée.»

Kaymer n'a pas manqué d'évoquer le souvenir de sa mère, disparue en 2008 après une longue maladie. «Une mère est toujours là pour nous aimer, nous soutenir, et cela a cessé pour mon frère et moi quand elle est partie. Mais elle nous a tant aimés quand nous étions jeunes que la fête des Mères est toujours une belle journée pour nous.

«Et j'espère que les jeunes ne rateront pas l'occasion, aujourd'hui, de dire à leur mère à quel point ils l'aiment. Nous aurions certes aimé, mon frère et moi, le faire davantage quand nous en avions encore l'occasion. Cette journée est vraiment spéciale pour nous...»

Avec un titre majeur à 25 ans, au Championnat de la PGA en 2010, Kaymer semblait parti pour une carrière au sommet. Il occupait d'ailleurs le premier rang mondial au début de 2011, mais des ennuis avec son élan et avec la pression l'ont repoussé loin au classement mondial (62e cette semaine).

Maintenant âgé de 29 ans, l'Allemand estime devoir cette première victoire depuis 2011 à une nouvelle attitude. «Je me suis dit que je devais cesser de m'en faire avec tous les détails, cesser même de penser, pour me contenter de jouer au golf et d'avoir du plaisir», a-t-il expliqué.

Après avoir égalé le record du tournoi vendredi en première ronde, avec une carte de 63, Kaymer a toujours été en tête ou tout près du meneur - comme samedi, quand son partenaire de jeu Jordan Spieth l'a brièvement devancé.

«Il mérite pleinement sa victoire», a souligné le jeune Américain, qui a joué les deux rondes finales avec Kaymer. «C'est vraiment un chic type. Il m'a encouragé encore aujourd'hui, même si nous étions en compétition et qu'il devait composer avec un public proaméricain. J'aurais aimé lui offrir une meilleure opposition, mais mon fer droit m'a laissé tomber...»

Spieth, qui avait amorcé la dernière ronde à égalité avec Kaymer au premier rang, a finalement partagé le quatrième rang avec l'anglais Justin Rose, à -10.

Le Canadien David Hearn, souvent à l'aise à Sawgrass, a obtenu une excellente sixième place, à -9, au sein d'un groupe relevé comprenant Rory McIlroy, Lee Westwood, Jimmy Walker et Francesco Molinari.

__________________________________________

Ils ont dit

«Je croyais vraiment qu'il y aurait une prolongation. Je pensais rentrer à la maison et dormir comme il faut avant de revenir demain pour tenter de l'emporter. Mais Martin a réglé tout ça. Son coup roulé au 17e était proprement incroyable.» - Jim Furyk, deuxième à -12

« J'ai raté trop d'occasions aujourd'hui, mais aussi plus tôt cette semaine, pour vraiment avoir la chance de battre Martin (Kaymer). Cette balle à l'eau au 16e trou m'a coûté mes dernières chances. J'aime bien ce parcours; j'y ai connu du succès et des déceptions, mais je suis toujours heureux d'y jouer.» - Sergio Garcia, troisième à -11

«Encore un top 10 par la porte arrière, comme j'aime appeler ces résultats quand je joue bien le dimanche après avoir eu des ennuis plus tôt durant la semaine. Mais il y a beaucoup de bon golf dans mon jeu actuellement, assez de signes positifs pour penser que je suis en bonne position alors que nous arrivons dans la partie la plus chargée de la saison.» - Rory McIlroy, sixième à -9

«Une bonne journée dans l'ensemble (65), avec d'excellents coups de fer, de bons coups de départ, plus de constance sur les verts. Je joue assurément avec plus de confiance cette saison, depuis que je travaille avec Butch Harmon en fait, et cela me permet d'être toujours en bonne position. J'ai l'impression d'avoir déjà beaucoup joué cette saison, mais j'ai aussi hâte aux prochains gros tournois.» - Jimmy Walker, sixième à -9

«Je ne suis pas très confiant sur mes coups de départ actuellement, et cela ne pardonne pas sur un parcours comme celui de Sawgrass. Aujourd'hui, j'étais toujours dans l'herbe longue, et c'est impossible d'attaquer les verts dans ces conditions. Je sais que je serai au premier rang mondial bientôt, mais cela n'est pas vraiment une priorité pour moi en ce moment. L'objectif est de bien préparer les prochains tournois majeurs, cet été...» - Adam Scott, qui a raté la chance de prendre le premier rang mondial, avec une 38e place, mais le prendra la semaine prochaine, même s'il ne jouera pas...




publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer