• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Tournoi des Maîtres: jour de gloire pour Jason Day 

Tournoi des Maîtres: jour de gloire pour Jason Day

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Gagnon
La Presse

(Augusta) Une carte de 68, la meilleure de la deuxième ronde, a propulsé Jason Day en tête du 77e Tournoi des Maîtres. Cette première place est toutefois loin d'avoir permis à l'Australien de 25 ans de profiter du jour de gloire auquel il aurait eu droit.

Car en dépit de sa ronde marquée de six oiselets, Day est demeuré dans l'ombre de Fred Couples, avec qui il prendra le départ à 14h45 aujourd'hui. L'un des favoris de la foule, Couples, champion à Augusta en 1992, a joué une ronde de 71 qui lui permet d'occuper la deuxième place. Une deuxième place qu'il partage avec l'Australien Marc Leishman, à un coup du meneur.

Jason Day s'est aussi retrouvé dans l'ombre de Tiger Woods qui s'est fait jouer un vilain tour à la suite d'un coup de fer trop... précis. À 87 verges du 15e, Woods a frappé une approche parfaite. Au lieu de s'arrêter à quelques pieds de la coupe et de lui offrir une excellente chance d'oiselet, la balle a frappé la tige avant de se retrouver à l'eau.

À ce moment, Tiger partageait la première place. Un oiselet l'aurait donc propulsé seul en tête.

«Je ne pouvais le croire. J'étais vraiment frustré», a commenté Woods après sa ronde. Une fois la déception passée, il s'est ressaisi et a réussi à s'en tirer avec un boguey malgré le coup de pénalité. Il a toutefois ajouté un autre boguey avec trois coups roulés au 18e.

«C'est désolant car si on fait exception de ces deux trous, j'ai vraiment très bien joué. Je suis très satisfait de ma performance, surtout que nous étions confrontés à des conditions difficiles aujourd'hui [hier]», a commenté Woods.

Avec un cumulatif de -3, le Tigre est donc à trois coups du meneur, en compagnie de sept autres golfeurs. Angel Cabrera, Jim Furyk et Brandt Snedeker les devancent, à deux coups de la tête.

Pénalité pour jeu lent

Plus encore que la présence de Fred Couples à ses côtés et du coup de Tiger Woods, une pénalité pour jeu lent imposée au Chinois Tianlang Guan a davantage encore porté ombrage à la première place de Jason Day.

Dans la salle de presse à Augusta, l'occasion d'oiselet ratée par Day au 17e trou et sa normale au 18e ont d'ailleurs suscité des applaudissements. Car s'il avait retranché un seul coup sur l'un de ces deux derniers trous, Day aurait chassé le golfeur de 14 ans des rondes finales.

Avec un cumulatif de +4 - dont un coup de pénalité -, Guan accède à la ronde finale malgré sa 55e place car il n'est qu'à 10 coups du meneur. À 11 coups, il aurait été exclu.

Les occasions ratées par Day ont aussi permis à Bubba Watson de sauver la face. Champion en titre, Watson a joué 73 hier et il se retrouve le tout dernier des 61 joueurs invités en rondes finales. En plus d'être le tout premier sur le tertre à 9h25, Watson jouera en solitaire.

Pénalité controversée

La pénalité imposée à Tianlang Guan par John Paramore, l'arbitre en chef de la PGA européenne, a suscité un vent de controverse. «Ça me rend malade», a d'ailleurs commenté le vétéran Ben Crenshaw, qui jouait en compagnie du Chinois.

Incapables de suivre le groupe qui les précédait, Crenshaw, Guan et Matteo Manassero ont été avisés une première fois au 10e trou. À compter de ce moment, ils étaient sous surveillance. Selon les responsables du tournoi, Guan a alors été chronométré au 12e trou et a reçu un avertissement supplémentaire au 13e. Il a été pénalisé après son 2e coup au 17e trou pour avoir «largement dépassé», selon le communiqué, les 40 secondes allouées pour frapper.

«J'ai perdu du temps en consultant mon guide de distances et en changeant de bâton. C'était mon deuxième avertissement. Je respecte la décision», a commenté Guan.

Ironiquement, le jeune Chinois a dû patienter pendant près de cinq heures après l'imposition de sa sanction avant de savoir si elle lui coûtait, ou non, une place en finale.

«C'est vrai que le jeu lent est un problème. Et c'était très lent aujourd'hui [hier], alors qu'on a mis près de six heures pour jouer. Mais avec le vent qui soufflait et le fait que chaque coup sur ce terrain est crucial, il est normal qu'on cherche à obtenir le maximum d'information et les meilleures circonstances possible avant de frapper», a commenté Jason Day, qui a qualifié d'inusitée la sanction imposée à l'adolescent.

Si Guan et Watson ont finalement accédé aux rondes finales, Mike Weir en a été évincé. Il a joué 79. «J'étais beaucoup plus incommodé par mes douleurs aux côtes que je ne l'étais hier [jeudi]. Avec les conditions difficiles qui régnaient en plus, je n'ai jamais été dans le coup», a commenté le golfeur canadien, qui pourrait rater les prochaines fins de semaine de compétition pour subir d'autres traitements.

Tournoi des Maîtres: les résultats de la 2e ronde

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Woods écope de deux coups de pénalité

    Golf

    Woods écope de deux coups de pénalité

    Le 77e Tournoi des Maîtres passera à l'histoire comme étant le Tournoi des règles. Grand favori pour enfiler un cinquième veston vert, Tiger Woods... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer