Peyton Manning ne veut pas parler de son «héritage»

Peyton Manning a négocié avec aisance le cirque... (Photo Charlie Riedel, AP)

Agrandir

Peyton Manning a négocié avec aisance le cirque qu'est la Journée des médias du Super Bowl, mardi.

Photo Charlie Riedel, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Super Bowl
Super Bowl

Notre dossier sur le 48e Super Bowl »

Howard Fendrick
Associated Press
Newark, N.J.

Peyton Manning n'est pas intéressé à parler de la place qu'il occupe dans l'histoire du football.

Pas maintenant, du moins. Pas pendant qu'il demeure actif. Et encore moins à quelques jours d'une participation au Super Bowl dans l'uniforme des Broncos de Denver.

Aussi calme et réfléchi que lorsqu'il s'apprête à décocher une passe dans l'enclave protectrice du quart, Manning a négocié avec aisance le cirque qu'est la Journée des médias.

Il a élaboré sur la marque de bière de prédilection des membres de sa famille, refusé poliment de répondre à des questions loufoques sur les téléréalités et évité toute déclaration spectaculaire.

Pendant cette session d'une durée d'une heure, mardi, les journalistes ont maintes fois lancé le mot «héritage» au vétéran de 37 ans, qui a effacé deux records de la NFL avec ses 55 passes de touché et ses gains de 5477 verges par la voie des airs au cours de la dernière saison.

Peu étonnant qu'il ne soit pas tombé dans le panneau.

«On me questionne sur mon héritage depuis que j'ai l'âge de 25 ans. Je ne pense pas que vous pouvez parler d'héritage quand vous avez 25 ans. Et même 37 ans, a répondu Manning à la toute première question sur le sujet.

«J'aimerais pouvoir être âgé de 70 ans, ou quelque chose du genre, pour avoir laissé un héritage. Je ne suis même pas certain de la signification du mot.»

Puis, dans ce qui s'est le plus approché d'une bourde, Manning a ajouté qu'il était toujours au milieu de sa carrière.

«Milieu?», a rétorqué au moins un journaliste parmi les dizaines rassemblés autour du podium où se trouvait le fameux meneur de jeu des Broncos.

Réalisant qu'il venait de commettre un lapsus, Manning a rigolé et a recommencé.

«Permettez-moi de reprendre ma phrase. J'amorce le dernier droit de ma carrière, mais je suis encore là. Ce n'est pas encore terminé. Et donc, l'aventure se poursuit. Je parcours le deuxième chapitre de ma carrière.»

Face aux Seahawks de Seattle, dimanche, Manning en sera à sa troisième présence au Super Bowl, et à sa première en deux saisons avec les Broncos.

Dans l'uniforme des Colts d'Indianapolis, il avait mené son équipe au championnat face aux Bears de Chicago, en 2007, mais subi la défaite aux mains des Saints de La Nouvelle-Orléans, trois ans plus tard.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer