• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Les Alouettes voient du positif dans leur première portion de saison 

Les Alouettes voient du positif dans leur première portion de saison

Le quart-arrière des Alouettes Jeff Mathews donne le... (Photo Graham Hugues, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le quart-arrière des Alouettes Jeff Mathews donne le ballon à Tyrell Sutton durant le match contre le Rouge et Noir, vendredi.

Photo Graham Hugues, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Montréal

Les Alouettes de Montréal amorcent la première de trois pauses en 2018 avec une fiche d'une victoire contre trois revers à la suite de leur défaite de 28-18 subie vendredi, aux mains du Rouge et Noir d'Ottawa. Loin d'être idéale, la situation n'est pas aussi dramatique qu'elle en a l'air.

« C'est facile de regarder notre fiche et dire qu'il n'y a rien de bon. Mais pendant les matchs, il y a des moments où on joue super bien. On manque de constance, c'est ce qu'on tente de bâtir présentement, a expliqué le centre Kristian Matte. Ça s'installe tranquillement. On le dit souvent, mais ça prend du temps. On oublie parfois que nous sommes une nouvelle équipe cette saison : tous les entraîneurs, et plusieurs joueurs n'ont jamais joué ensemble. La chimie commence à s'améliorer dans le groupe. On voit des moments où ça va bien et d'autres où nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde. Il faut corriger les erreurs et être sur la même longueur d'onde pendant tout le match. Si on fait ça, le succès va venir. »

« C'est certain que cette défaite atténue un peu notre optimisme, a renchéri l'entraîneur-chef Mike Sherman. Si nous avions pu commencer notre pause avec une fiche de 2-2, être en bonne position au sein de notre association et laisser mijoter ça pendant un certain temps, ça aurait été la situation optimale. Nous n'avons pas été en mesure de le faire. Alors au retour de la pause, nous devrons immédiatement corriger le tir afin de nous diriger dans la bonne direction. »

Après un bon début de match - l'équipe a rapidement comblé un retard d'un touché pour prendre les devants 8-6 -, l'attaque des Alouettes a connu un passage à vide trop familier depuis ce début de campagne pendant les deux périodes médianes, avant de retrouver son tonus au quatrième quart.

« On a vu ça en quelques occasions cette saison : on commence bien le match, puis on dirait qu'on tombe endormis aux deuxième et troisième quarts, a imagé Matte. Il faut corriger ça. Il faut être capable de jouer pendant quatre quarts, pas juste un ou deux. »

« C'est le début de la saison : on ne peut pas voir que le négatif, il faut prendre le positif aussi. Ç'a bien été à la fin. (...) Nous sommes capables de bouger le ballon quand on fait les bonnes choses, qu'on suit le plan de match. Il y a des moments où on est explosifs et d'autres où on ne sait même pas ce qu'on fait. Au retour de la pause, il faudra éliminer les quarts où on ne joue pas et le faire pendant 60 minutes, pas juste 15 ou 20.»

Sherman a d'ailleurs vu du positif dans le match de vendredi.

« J'ai trouvé que la ligne offensive avait offert un meilleur niveau de performance, mieux que dans le passé. Nous avons parlé toute la semaine de réduire les pénalités : nous les avons coupées de moitié et avons été beaucoup plus disciplinés. On dirait que quand quelque chose se règle, c'est un autre aspect qui prend le bord par contre. Alors on doit tout ramasser ça ensemble et réussir à jouer un match complet. »

« Malheureusement, les résultats font foi de tout et il y a toujours de la place à amélioration. Nous n'avons pas gagné ce soir et ça porte ombrage aux bonnes choses que nous avons faites, a indiqué le quart Jeff Mathews, relativement efficace à son premier départ avec 18 passes complétées en 30 tentatives, pour 280 verges et un touché. On doit s'assurer de bâtir sur ces éléments positifs et je crois que nous le ferons. (...) Si on continue de travailler en groupe, nous nous en tirerons. »

Matte estime d'ailleurs que la pause arrive à un bon moment pour les Alouettes.

« J'ai toujours dit qu'à ce stade-ci de la saison (...) après quatre ou cinq matchs, ça te donne un petit temps de réflexion. Tu as vu ton début de saison et tu vois aussi comment les autres équipes commencent à travailler. Le caractère des équipes commence aussi à s'afficher. Personnellement, je vais regarder tous les matchs pour voir les erreurs que j'ai commises afin de revenir prêt. Après le camp et quatre matchs, ça fait deux mois sans vraiment arrêter. C'est le moment idéal pour refaire le plein mentalement et physiquement. Ça peut être très positif. »

Les partisans pourront le constater à compter du 21 juillet, alors que les Alouettes reprendront le collier à Calgary, face aux Stampeders.




la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer