Les Patriots écrasent les Titans 35-14

Tom Brady... (AP)

Agrandir

Tom Brady

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Tom Brady a lancé trois passes de touché en plus de récolter 337 verges de gains et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont pulvérisé les Titans du Tennessee 35-14, samedi soir.

Les Patriots (14-3) accèdent ainsi à la finale de l'Association américaine pour une septième saison consécutive. Ils croiseront le fer soit avec les Jaguars de Jacksonville, soit avec les Steelers de Pittsburgh, deux équipes qui s'affronteront dimanche.

Il s'agissait du 10e match de séries où Brady lançait au moins trois passes de touché, une marque qui lui permet de surclasser Joe Montana à ce chapitre. James White a capté une passe de touché et a couru pour en inscrire un second. Danny Amendola a réalisé 11 attrapées pour des gains de 112 verges.

Les Titans (10-8) ont été les premiers à s'inscrire au pointage, prenant les devants 7-0. Sur la séquence, Corey Davis a saisi la passe de Marcus Mariota sur une distance de 15 verges dans la zone des buts pour le majeur.

Les Patriots ont toutefois vivement répliqué en inscrivant 35 points sans riposte pour reprendre le contrôle du match.

Mariota a récolté des gains de 254 verges par la voie des airs et a lancé deux passes de touché, mais a été muselé par la défensive des Patriots en deuxième demie. Il a été victime de huit sacs du quart, un sommet chez les Patriots en éliminatoires.

L'entraîneur-chef des Titans, Mike Mularkey, a précisé après la rencontre que son quart-arrière avait été victime d'une blessure aux quadriceps lors du premier quart.

« Ç'a eu un impact, c'est certain, a admis Mularkey. Nous avons dû repenser certains jeux, certaines combinaisons. »

La victoire des Patriots s'est inscrite dans la foulée des rumeurs concernant la querelle qui aurait éclaté entre Brady, l'entraîneur Bill Belichick et le propriétaire de l'équipe Robert Kraft.

Rien de tout ça n'a cependant semblé ébranler les hommes de Belichick sur le terrain.

« Je suis ici depuis assez longtemps, a mentionné Brady. En 18 ans, il y a tellement de belles choses qui ont été dites et écrites à mon sujet. Ça fait partie de mon travail. »

« Nous devons ignorer ce qui se passe et ce qui se dit à l'extérieur du terrain et nous devons continuer à travailler lorsque nous entrons au stade », a déclaré l'ailier rapproché Rob Gronkowski à propos de la tempête médiatique qui s'est abattue sur l'équipe cette semaine.

Les Titans avaient effacé un déficit de 18 points afin de vaincre les Chiefs de Kansas City 22-21 la semaine dernière - la plus grande remontée en éliminatoires jusqu'à présent. Les Patriots n'ont toutefois pas permis aux Titans de reproduire le même scénario.

Menant 14-7, les Patriots ont creusé l'écart 21-7 tout juste avant la mi-temps, grâce à des pénalités décernées aux Titans.

Sur la séquence, Brady a mené son équipe aux portes de la zone adverse grâce avec plusieurs courtes passes et a couronné le tout avec une passe de touché de quatre verges à Chris Hogan.

Les Patriots ont poursuivi leur destruction au troisième quart lors Brandon Bolden a ajouté un quatrième touché.

Gronkowski a scellé la victoire pour la troupe de Belichick au quatrième quart en réalisant un autre majeur.

Nurse enfile l'aiguille en prolongation pour mener les Oilers vers un gain de 3-2




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer