Ricky Ray sera-t-il de retour avec les Argonauts?

Le quart-arrière des Argonauts de Toronto Ricky Ray a... (Photo Nathan Denette, PC)

Agrandir

Le quart-arrière des Argonauts de Toronto Ricky Ray a remporté une quatrième Coupe Grey, dimanche.

Photo Nathan Denette, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dan Ralph
La Presse Canadienne
Ottawa

Le directeur général des Argonauts de Toronto, Jim Popp, est confiant du retour de son quart étoile Ricky Ray la saison prochaine. Mais il compte lui laisser savourer sa plus récente conquête de la Coupe Grey avant d'aborder le sujet avec lui.

Ray a remporté une quatrième Coupe Grey, un record à titre de partant, quand les Argos ont surpris les Stampeders de Calgary 27-24 dimanche. Le footballeur de 38 ans doit devenir joueur autonome en février. Des rumeurs laissent entendre qu'il pourrait faire comme Henry Burris et raccrocher ses crampons alors qu'il est au sommet.

Burris, âgé de 42 ans, s'était retiré quelques temps après que le Rouge et Noir d'Ottawa eut surpris les mêmes Stamps l'an dernier. Quelques minutes après que la victoire des siens eut été confirmée, Popp a indiqué que Ray avait besoin de temps pour savourer ce dernier sacre, tout en ajoutant qu'il croyait qu'il allait revenir en 2018.

«Je sais qu'il sera de retour. Il a connu une trop bonne saison, a déclaré un Popp très heureux d'avoir mis la main sur sa cinquième Coupe Grey. Il doit prendre un peu de recul, célébrer avec sa famille, prendre un bon mois de congé. Tous les joueurs à ce stade de leur carrière doivent faire cela. On discutera plus tard.»

Mais pas maintenant.

«J'espère que nous allons célébrer cette victoire pour les deux prochaines semaines, a lancé Popp. Ensuite, on discutera des autres sujets. Mais pour l'instant, on retourne à Toronto faire la fête pendant deux semaines.»

Dimanche soir, Ray souhaitait bien plus faire la fête avec ses coéquipiers que discuter de son avenir.

«Je ne sais vraiment pas, a-t-il dit. Cette victoire fait tellement de bien présentement. On verra plus tard. J'adore les gars au sein de cette équipe.»

Ray a terminé la rencontre avec 19 passes complétées en 32 tentatives pour 297 verges et un touché, sur un jeu record de 100 verges à DeVier Posey, sa première passe complétée de la rencontre. Posey, qui a terminé avec 175 verges sur sept attrapés, a été élu joueur par excellence.

Le quart des Argos a connu tout un regain de vie à sa première campagne sous les ordres de l'entraîneur-chef Marc Trestman. Il a amorcé la saison avec la réputation d'être souvent ennuyé par les blessures après n'avoir diputé que 12 rencontres dans les deux précédentes. Mais cela n'a pas embêté Trestman, qui l'a désigné comme partant dès son arrivée en poste.

Ray a remercié Trestman en connaissant sa première saison de plus de 5000 verges depuis 2008, la quatrième de sa carrière. Il a d'ailleurs terminé deuxième au scrutin du joueur par excellence du circuit, derrière Mike Reilly, des Eskimos d'Edmonton.

«Je crois qu'il pourrait disputer deux ou trois années de plus, a estimé le receveur S.J. Green. Quatre, cinq: ce qu'il voudra bien. Il ne s'agit que de savoir dans quel état d'esprit il se trouve. J'aimerais bien qu'il revienne. Ça a été une saison magique.»

Cette quatrième Coupe Grey solidifie davantage la place de Ray parmi les meilleurs quarts de l'histoire de la LCF. Il est également devenu le quatrième quart du circuit à dépasser les 60 000 verges de gains par la passe. Les trois autres - Anthony Calvillo, Damon Allen et Burris - sont tous membres du Temple de la renommée du football canadien.

«Ricky Ray appartient au Temple même sans cette coupe Grey, a fait valoir le demi défensif Cassius Vaughn. C'est un pilier. Je le prendrais dans mon club n'importe quand. Il est le meilleur quart de la ligue, le seul champion de la ligue présentement.»

La victoire de dimanche aidera également les Argos à se positionner dans le marché sportif fort occupé de Toronto. Après avoir attiré en moyenne 14 000 spectateurs par match au BMO Field cette saison, 24 929 personnes ont assisté à leur victoire de 25-21 contre les Roughriders de la Saskatchewan en finale de l'Est.

«Ils sont là. Ils l'ont été toute la saison, a dit Popp des partisans de son club. Nous avons un groupe de partisans fabuleux. Il faut seulement leur démontrer (qu'on mérite leur attention).»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer