Mike Reilly est le joueur par excellence de la LCF

Mike Reilly... (Photo Nathan Denette, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Mike Reilly

Photo Nathan Denette, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Mike Reilly est le joueur par excellence de la Ligue canadienne de football.

Le quart des Eskimos d'Edmonton a reçu cet honneur lors de la remise des trophées de la LCF.

Le quart des Argonauts de Toronto Ricky Ray était l'autre finaliste pour l'obtention de cet honneur.

Âgé de 32 ans, Reilly a amorcé les 18 parties de son équipe cette saison et il a mené les Eskimos (12-6) vers une troisième position au classement de la section Ouest, et ce, malgré plusieurs blessés.

Reilly a dominé la LCF au chapitre des verges par la passe avec 5830 et il a terminé à égalité au premier rang avec le quart du Rouge et Noir d'Ottawa Trevor Harris pour les passes de touché (30). Reilly a aussi réussi 12 touchés au sol et 39 passes de plus de 30 verges, deux autres sommets cette saison.

Les Eskimos ont mené le circuit canadien pour les verges par match (406,8), les points marqués (27,2), les touchés offensifs (52) tout en n'allouant que 29 sacs du quart, le plus bas total cette année.

À 38 ans, Ray a connu une brillante saison à Toronto, commençant 17 matchs après avoir participé à seulement 12 parties lors des deux dernières saisons en raison de nombreuses blessures.

Ray a terminé au premier rang de la ligue pour les passes tentées (668) et les passes captées (442) en plus d'égaler Reilly pour le plus grand nombre de matchs de plus de 300 verges par la voie des airs (12).

Ray a conclu la saison tout juste derrière Reilly grâce à ses 5546 verges. Il s'agissait de sa première saison de plus de 5000 verges par la passe depuis 2008 et sa quatrième en carrière. Ray a rejoint Anthony Calvillo et Doug Flutie en tant que seuls joueurs à atteindre ce plateau quatre fois ou plus.

Trestman récompensé

Marc Trestman, qui a guidé les Argonauts en séries à sa première saison avec l'équipe, a été récompensé du titre d'entraîneur-chef de l'année.

L'entraîneur-chef des Stampeders de Calgary, Dave Dickenson, a raté l'occasion de triompher pour une deuxième année consécutive.

Trestman, qui avait reçu pareille distinction en 2009, avec les Alouettes de Montréal, a joint les rangs des Argonauts après quatre saisons dans la NFL. La formation torontoise a terminé au premier rang de la section Est après avoir montré une fiche de 5-13 l'année passée.

Dickenson a dirigé les Stampeders (13-4-1) vers une première position dans l'Ouest et une deuxième apparition de suite en finale de la Coupe Grey.

Les deux équipes croiseront d'ailleurs le fer dimanche, lors de la 105e finale de la Coupe Grey, à Ottawa.

Singleton préféré à Hebert

Le secondeur des Stampeders Alex Singleton a remporté le titre de joueur défensif de l'année. Le secondeur des Alouettes Kyries Hebert était l'autre finaliste.

Âgé de 24 ans, Singleton a enregistré 123 plaqués, le plus haut total pour un joueur canadien, à sa première saison complète en tant que partant. La défensive des Stampeders n'a accordé que 349 points cette saison, le meilleur rendement du circuit, tout en réussissant 50 sacs et en provoquant 45 revirements.

Âgé de 37 ans, Hebert a été un des seuls éléments positifs des Alouettes, qui ont conclu la campagne avec le pire dossier de la ligue (3-15). Ses 108 plaqués lui ont conféré le troisième rang.

Hebert est devenu le premier joueur de l'histoire de la LCF à réussir 100 plaqués après l'âge de 35 ans. Son sommet en carrière était de 78 plaqués, établi en 2016.

Le porteur de ballon des Argonauts James Wilder fils a été nommé la recrue de l'année de la LCF. Le receveur des Stampeders Marken Michel était l'autre recrue en nomination.

Mesurant six pieds trois pouces et pesant 232 livres, Wilder a amassé 872 verges au sol et il a inscrit cinq touchés en 17 parties cette saison. Il a ajouté 533 verges en 51 attrapés.

Michel a capté 41 ballons pour des gains de 780 verges et trois touchés.

Le spécialiste des retours de botté des Stampeders Roy Finch a quant à lui été le récipiendaire du titre de meilleur joueur des unités spéciales. Diontae Spencer, du Rouge et Noir, était aussi en nomination.

Finch a égalé un record d'équipe en récoltant trois touchés sur des retours de botté de dégagement. Il a obtenu 1200 verges en pareille situation, un sommet dans la LCF.

La moyenne de 16,4 verges par retour de Finch constituait la troisième meilleure de l'histoire du circuit canadien et il a ajouté 696 verges sur des retours de botté d'envoi.

Spencer a pour sa part couronné sa première saison à Ottawa en amassant un total de 496 verges dans une victoire de 41-36 contre les Tiger-Cats de Hamilton, le 27 octobre.

Deux honneurs pour les Blue Bombers

Stanley Bryant, des Blue Bombers de Winnipeg, a été nommé le meilleur joueur de ligne du circuit. Il a été préféré au centre des Argonauts Sean McEwen.

Les Blue Bombers ont mené la ligue au chapitre des verges par la course avec une moyenne de 101,3 verges par match. Ils possédaient également la deuxième meilleure attaque, avec 26,7 points par partie.

Bryant a été un des piliers de l'attaque des Blue Bombers, créant plusieurs corridors de courses pour le meneur de la LCF au chapitre des verges au sol, Andrew Harris. Il a également protégé d'une main de maître le quart Matt Nichols.

Harris a d'ailleurs reçu l'honneur d'être le joueur canadien de l'année, devant le receveur du Rouge et Noir Brad Sinopoli.

Originaire de Winnipeg, Harris a réalisé 105 réceptions, un sommet dans la ligue et le plus haut total de l'histoire pour un porteur de ballon. Il a parcouru 1035 verges au sol.

Sinopoli, de Peterborough en Ontario, a capté 91 ballons pour des gains de 1009 verges et trois touchés avant de subir une blessure à l'épaule qui a mis un terme à sa campagne.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer