Les Argonauts voudront limiter l'attaque au sol des Stampeders

Stopper la prolifique attaque au sol des Stampeders de Calgary pourrait être la... (ARCHIVES PC)

Agrandir

ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Beacon
La Presse Canadienne
Ottawa

Stopper la prolifique attaque au sol des Stampeders de Calgary pourrait être la clé pour les Argonauts de Toronto, s'ils souhaitent causer une surprise lors de la finale de la Coupe Grey.

Les Stampeders peuvent remettre le ballon à l'intérieur au puissant Jerome Messam ou le remettre à l'extérieur au rapide Roy Finch, comme ils l'ont fait lors de la finale de la section Ouest.

Si les Argonauts peuvent contrer ces jeux au sol, ils améliorent leurs chances de limiter le vétéran quart Bo Levi Mitchell et ses talentueux receveurs.

«C'est extrêmement difficile de préparer un plan de match contre deux porteurs de ballon complètement différents, mais tout aussi dynamiques, a mentionné l'ailier défensif des Argonauts, Victor Butler. Ils sont explosifs et ils lisent bien les blocs. Messam est tellement patient. Les Stampeders ont plusieurs armes qui peuvent te faire mal et c'est difficile de se concentrer sur une seule d'entre elles.»

Finch, le meneur de la Ligue canadienne de football pour les verges sur des retours de botté d'envoi ou de dégagement, n'est pas toujours utilisé au sein de l'attaque au sol des Stampeders. Il n'a effectué que 21 courses pour 114 verges cette saison.

Contre les Eskimos d'Edmonton, la semaine dernière, Finch a activé les réacteurs pour réussir un touché de 50 verges au deuxième quart, procurant pour de bon l'avance aux Stampeders dans un gain de 32-28. Il a porté le ballon quatre fois pour des gains de 81 verges tandis que Messam a amassé 71 verges en 13 courses.

«C'est assurément un changement de rythme, a exprimé le secondeur des Argonauts Bear Woods, à propos de ce qu'amènent les deux porteurs des Stampeders. Il y a plusieurs équipes qui utilisent cette tactique. Pour contrer Finch, il faut simplement être prêts et savoir à quoi s'attendre pendant le match.»

La tâche de trouver un plan de match pour stopper l'attaque des Stampeders tombe dans les mains du coordonnateur défensif Corey Chamblin, qui a été attiré à nouveau vers le football par Marc Trestman, après une saison et demie loin du sport.

Chamblin est conscient de ce que peuvent faire les Stampeders par la voie des airs et au sol. Ils comptent plusieurs vétérans qui en sont à une quatrième présence en finale de la Coupe Grey au cours des six dernières années, après avoir perdu contre le Rouge et Noir d'Ottawa en pareille situation, la saison passée.

«Nous savons qu'ils ont de la puissance et de la vitesse, a indiqué Chamblin. Tu dois être bon pour refermer les ouvertures et pour plaquer. Contre Messam, tu dois amener plus d'un joueur vers le ballon. Il faut le plaquer en groupe parce que c'est un secondeur dans la peau d'un porteur.»

Chamblin espère que l'attaque des Argonauts pourra contribuer en faisant avancer les chaîneurs et en laissant l'attaque des Stampeders au bout du banc. Il s'est amusé à dire que le quart Ricky Ray était leur «meilleur joueur défensif sur le terrain».

«En raison de l'attaque explosive des Stampeders, la meilleure défensive que nous avons est notre attaque. Il faut s'assurer de ne pas l'affronter si souvent», a conclu Chamblin.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer