• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Les Carabins ne feront pas l'erreur de sous-estimer les Stingers 

Les Carabins ne feront pas l'erreur de sous-estimer les Stingers

L'entraîneur-chef des Carabins de l'Université de Montréal, Danny... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Carabins de l'Université de Montréal, Danny Maciocia.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Même ceux qui ne suivent pas le football universitaire québécois savent que les deux puissances du RSEQ sont le Rouge et Or de l'Université Laval et les Carabins de l'Université de Montréal. Ces derniers portent toutefois leur attention sur les Stingers de Concordia, pour l'instant.

Car avant de penser à un éventuel affrontement contre leurs rivaux de Québec, les Carabins devront prendre la mesure des Stingers, samedi, dans la deuxième demi-finale québécoise. Danny Maciocia et son équipe d'entraîneurs se sont assurés de faire passer le message.

«Oui, il y a un danger. Nous l'avons vécu ici en 2012 contre Sherbrooke. Nous avions une avance de 17 ou 19 points il me semble, et nous avons perdu par 15 ou 17 points, s'est rappelé l'entraîneur-chef des Carabins. La beauté dans tout cela, c'est qu'on a Gabriel Cousineau, Byron Archambeault, Marc Glaude, Philip Enchill, Nicholas Narbonne-Bourque: tous des entraîneurs qui sont avec nous actuellement qui ont vécu ce match.

«Parfois, je fais référence à 2012 et je leur demande de parler de cette expérience-là comme ancien joueur. Je pense que nos joueurs réalisent qu'il ne faut rien tenir pour acquis. On a un match à jouer, contre un adversaire très important, qui va être complètement différent de celui qu'on a vu dans la première semaine du calendrier. Il faut qu'on soit la meilleure équipe pendant trois heures de temps, samedi.»

«C'est certain que c'est le plus grand danger, a renchéri le secondeur intérieur Brian Harelimana. Il faut penser une semaine à la fois. D'abord Concordia, on verra après. Toute notre concentration est sur cette semaine, on ne pense ni à Laval, ni à Sherbrooke. En matchs éliminatoires, ç'a été prouvé que si tu te présentes, tu peux gagner le match, alors il faut venir jouer au football.»

Les Carabins (6-1) affronteront des Stingers (3-4) bien différents lors de cette première semaine éliminatoire. À commencer au poste de quart: Trenton Miller, victime d'une commotion cérébrale plus tôt cette saison, ne devrait pas jouer cette rencontre, même si le département de communications de Concordia n'a pas voulu le confirmer. Mais ça ne veut pas dire que les Stingers seront démunis pour autant en attaque: les Carabins devront se méfier de Jean Guy-Rimpel.

«C'est le meilleur porteur de ballon au Québec présentement, a indiqué Maciocia. Il ne s'en vient pas ici pour bloquer. Il faudra dominer la ligne de mêlée et les limiter à de courts premiers essais. Comme ça, ils se retrouveront en situation de deuxième et long.»

«C'est certain qu'ils vont miser à fond sur le jeu au sol, a souligné Harelimana. Nous devrons être prêts.»

Pendant que ce duel sera disputé à 14h au CEPSUM, le Vert et Or de l'Université de Sherbrooke (2-6) disputera la victoire au Rouge et Or (7-1).

Neuf Carabins à l'honneur

Le RSEQ a également dévoilé les récipiendaires des honneurs individuels et des membres des équipes d'étoiles, où figurent neuf joueurs des Carabins.

Seule l'Université Laval, avec 10, compte plus de représentants au sein des équipes d'étoiles. Les joueurs du Rouge et Or ont également dominé la récolte d'honneurs individuels, raflant cinq des 10 titres.

---

Voici la liste des joueurs à l'honneur:

Athlète par excellence - trophée Jeff-Russel: Hugo Richard, Laval.

Joueur défensif de l'année: Adam Auclair, Laval.

Joueur de ligne de l'année: Mathieu Betts, Laval.

Recrue de l'année: Kean Harelimana, Laval.

Entraîneur de l'année: Glen Constantin, Laval.

Prix leadership et engagement social: Joël Houle, McGill.

Recrue offensive de l'année: Daniel Adesegun, McGill.

Recrue défensive de l'année: Khadeem Pierre, Concordia.

Meilleur joueur des unités spéciales: Félix Ménard-Brière, Montréal.

Assistant-entraîneur de l'année: Denis Boisclair, Montréal.

Équipe d'étoiles offensives

Quart-arrière - Hugo Richard, Laval.

Demi-offensif - Jean-Guy Rimpel, Concordia.

Porteur hybride/centre-arrière - Simon Gingras G., Laval.

Receveur - Guillaume Paquet, Montréal.

Receveur - Jérémy Sauvageau, McGill.

Receveur - Louis Mathieu Normandin, Montréal.

Receveur - Jonathan Breton-Robert, Laval.

Centre - Francis Lapointe, Sherbrooke.

Garde - Samuel Thomassin, Laval.

Garde - Antoine Demers, Sherbrooke.

Bloqueur - Gustave Sylvestre, Montréal.

Bloqueur - Maurice Simba, Concordia.

Équipe d'étoiles défensives

Ailier défensif - Mathieu Betts, Laval.

Ailier défensif - Jonathan Boissonneault-Glaou, Montréal.

Plaqueur - Vincent Desjardins, Laval.

Plaqueur - Andrew Seinet Spaulding, McGill.

Secondeur - Mickael Côté, Concordia.

Secondeur - Brian Harelimana, Montréal.

Secondeur de couverture - Adam Auclair, Laval.

Demi défensif - Gabriel Ouellet, Laval.

Demi défensif - Marc Antoine Dequoy, Montréal.

Demi de coin - Khadeem Pierre, Concordia.

Demi de coin - Jordan Perrin, Montréal.

Maraudeur - François Hamel, Montréal.

Équipe d'étoiles unités spéciales

Botteur de dégagement - Félix Ménard-Brière, Montréal.

Botteur de précision - David Côté, Laval.

Spécialiste des retours - Anthony Dufour, Laval.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer